Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2002 → Les potentialités en eaux souterraines de la plaine de Terraguelt- Wilaya de Souk-Ahras, (Caractérisation et évaluation)

Université Badji Mokhtar Annaba (2002)

Les potentialités en eaux souterraines de la plaine de Terraguelt- Wilaya de Souk-Ahras, (Caractérisation et évaluation)

Brahmia, Ali

Titre : Les potentialités en eaux souterraines de la plaine de Terraguelt- Wilaya de Souk-Ahras, (Caractérisation et évaluation)

Auteur : Brahmia, Ali

Université de soutenance : Université Badji Mokhtar Annaba

Grade : Magister 2002

Résumé
En plus de son rôle dans le développement socio-économique de chaque pays, l’eau est un élément vital pour les êtres humains, les animaux et les végétaux, et joue aussi un rôle régulateur de la température des corps humains et végétaux. L’approvisionnement en eau en ces temps est devenu l’une des préoccupations majeures de notre temps, et cela est dû d’une part au manque accru de ressources en eau potable d’un côté et à l’accroissement démographique d’autre part. Ceci a provoqué un appauvrissement en eau potable à 50% de la population du globe. Le développement socio-économique de l’Algérie implique la croissance des besoins en eau pour la consommation domestique, l’irrigation la production d’énergie et l’industrie. Ainsi l’eau constitue une sérieuse contrainte pour l ’environnement et pose un vrai problème, sous l’angle de sa quantification pour pouvoir la gérer rationnellement . D’où la nécessité d’un bilan de l’eau pour quantifier les besoins d’une part et les disponibilités d’autre part.En outre la reconnaissance et la mise en valeur des ressources hydriques restent insuffisantes si elles ne sont pas complétées par des études du chimisme des eaux pour connaître le processus chimique d’échange et matière polluante afin de la protéger. L’objectif fixé par le présent travail de recherche est triple : Reconnaître les nappes aquifères de la plaine de Terraguelt et les délimiter en surface ( en plan). -caractériser ces aquifères au point de vue structure, géométrie et paramètres hydrodynamiques. Evaluer leurs ressources en eauNotre étude a fait jusqu’ici l’objet de plusieurs études : géologique, hydrogéologique, géophysique, et de forages menées par divers organismes. Ce qui nous a incité alors à les rassembler, les analyser, parfois même à les réinterpréter de manière à en tirer des indications sur ce qui paraît le plus intéressant et à apprécier ; autant que possible ; les zones aquifères décelées.Grâce aux méthodes géophysiques il a été possible d’améliorer très sensiblement les connaissances géologiques sur les alluvions et le fossé et de préciser leur géométrie et évaluer leurs potentialités aquifères. L’étude hydrogéologique a permis de reconstituer le cadre hydrogéologique et définir les possibilités réelles des ressources en eaux souterraines de la région, de comprendre, entre autre, la géométrie du système aquifère en particulier celui des alluvions (l’aquifère superficiel) et de faire des propositions d’étude sur les calcaires fissurés du Maestrichien. Le présent travail est structuré en huit chapitres : - le premier chapitre replace la zone d’étude dans son cadre géographique -le d euxième chapitre consacré à l’hydroclimatologie donne une idée sur la répartition des précipitations et établit le bilan hydrique sur une période de 18 ans - le troisième chapitre traite de la géologie, il est basé essentiellement sur la documentation et les observations de terrain -le quatrième et le cinquième chapitres ont trait aux méthodes géophysiques on y présente les résultats de la gravimétrie et la prospection électrique par sondages électriques. Cette étude a permis de délimiter les zones potentielles et de préciser leur géométrie tant en plan qu’en profil - le sixième chapitre traite de l’hydrogéologie, on a pu définir le nombre, l’extension et la géométrie des aquifères par l’établissement des cartes et des coupes hydrogéologiques , de connaître le sens d’écoulement des eaux souterraines à partir des cartes piézométriques et enfin de déterminer les paramètres hydrodynamiques des nappes aquifères -le septième chapitre expose le chimisme de l’eau des forages pour connaître sa destination -le dernier chapitre est une synthèse de l’ensemble des résultats obtenus.

Mots Clés : eaux souterraines ; Terraguelt- Wilaya de Souk-Ahras ; nappes aquifère

Présentation (CERIST)

Page publiée le 13 novembre 2014, mise à jour le 25 septembre 2018