Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2003 → Contribution a l’étude hydrogéologique et hydrochimique de la plaine alluviale de Guelma : Essais de Modélisation

Université Badji Mokhtar Annaba (2003)

Contribution a l’étude hydrogéologique et hydrochimique de la plaine alluviale de Guelma : Essais de Modélisation

Zeddouri, Aziz

Titre : Contribution a l’étude hydrogéologique et hydrochimique de la plaine alluviale de Guelma : Essais de Modélisation

Auteur : Zeddouri, Aziz

Université de soutenance : Université Badji Mokhtar Annaba

Grade : Magister 2003

Résumé
La plaine de guelma est localisée au nord-est algerien, présente une plaine alluviale traversée d’ouest en est par l’ouest seybouse. Cette région est soumise à un climat semi-aride tempéré à deux périodes (période humide et froide et période sèche et chaude ). Géologiquement il s’agit d’une succision de terrains allant du trias au quaternaire. Le substratum de ce bassin est formé par des marnes et argiles du miocène. Le remplissage alluvionnaire plio-quaternaire renferme des matériaux détritiques divers ( sables, graviers, conglomérats, argiles, limons......). Les bordures sont faites de grès et argiles numidiènnes au nord ; de calcaires ( travertins ) et marno-calcaires au sud.L’utilisation de la géophysique électrique a permis de localiser les zones de fortes potentialités hydriques et de préciser leur géométrie. La zone la plus favorable est localisée au centre de la plaine ( entre les localités de boumahra et belkhier ). Du point de vue hydrogéologique, on a pu déterminer un aquifère libre constitué de sables graviers et conglomérats avec quelques pasées argilauses en contact avec d’autres ensembles hydrogéologiques à savoir l’aquifère des travertins et la mollasse de Guelma. La campagne piézométrique a relevé un sens d’écoulement allant de sud vers le nord. L’étude chimique a montré que les eaux de la nappe sont en général de faciès chloruré-calcique et utilisable en majorité à l’irrigation. l’analyse des métaux lourds n’a pas décelé des grandes anomalies sauf pour le zinc qui est fortement présent dans les argiles. La modélisation numérique permet de procéder à une meilleure gestion des ressources hydriques grâce à la réalisation du modèle en tenant compte des caractéristiques hydrogéologiques et géométiques de l’aquifère.

Mots Clés : plaine alluviale ; guelma succision de terrains remplissage alluvionnaire plio-quaternaire aquifère libre sables graviers.

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 12 novembre 2014, mise à jour le 23 octobre 2018