Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2012 → Contribution à la connaissance du Hoggar oriental au cours du Pan-Africain : étude structurale et anisotropie de susceptibilité magnétique (AMS) de la région de l’accident majeur du 8

Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (2012)

Contribution à la connaissance du Hoggar oriental au cours du Pan-Africain : étude structurale et anisotropie de susceptibilité magnétique (AMS) de la région de l’accident majeur du 8

Nouar, Omar Benyoucef

Titre : Contribution à la connaissance du Hoggar oriental au cours du Pan-Africain : étude structurale et anisotropie de susceptibilité magnétique (AMS) de la région de l’accident majeur du 8

Auteur : Nouar, Omar Benyoucef

Université de soutenance : Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène

Grade : Doctorat : Géologie structurale 2012

Résumé
Ce travail expose les résultats d’une étude qui a porté dans le Hoggar sur 13 plutons tout le long et aux alentours de l’accident du 8°30’ également appelé accident de Raghane. Outre les études de terrain, un échantillonnage systématique en vue d’une étude de l’Anisotropie de la Susceptibilité Magnétique (AMS) et un autre plus ponctuel pour des analyses géochimiques et des datations, ont été effectués sur ces plutons. L’analyse préliminaire des images a permis de préciser la géométrie de certains plutons et des accidents qui les affectent et même dans certains cas de corriger une cartographie incomplète. Les datations des plutons ont en majorité confirmé les âges panafricains (550 à 600 Ma) qui correspondent à la structuration du bouclier touareg ; toutefois des âges plus anciens ont été mis en évidence, notamment à 780 Ma dans les granites de Oued Touffok et surtout un âge éburnéen de 1,8 Ga dans un granitoïde au sud de la région que nous interprétons comme représentant le socle, jusqu’ici inconnu, des séries métamorphiques de la région. Sur le terrain, les foliations et les linéations, visibles sur les plutons uniquement aux abords immédiats des accidents, sont compatibles des cisaillements dextres N-S, en général mais également NE-SW. Ces déformations sont synchrones avec leur mise en place pour certains plutons ou plus tardives, durant le refroidissement pour la plupart des plutons. Les résultats de l’AMS ont permis selon les endroits de mettre en évidence des fabriques magnétiques dues à la mise en place des granites ou à des déformations dues aux contraintes régionales. Les granites éburnéens reflètent une déformation pendant la période pan-africaine. Deux plutons apparaissent clairement pan-africains syntectoniques, avec une fabrique de mise en place en relation avec des déformations directement liées à une phase majeure au niveau des bordures de la zone d’accident de Raghane. Les plutons tardi-pan-africains mettent en évidence un contexte structural cisaillant régional cohérent et toujours lié à cette zone d’accident, un seul d’entre-eux ne montrant pas les effets de ce champ de contraintes durant la période tardi-magmatique. Au vu des différents résultats, l’évolution de l’accident de Raghane et des bordures des terranes est discutée dans un contexte local et régional à l’échelle du Hoggar et de l’Aïr, pour une période allant de l’Eburnéen au Pan-Africain tardif.

Mots Clés : Métamorphisme (géologie) Faciès (géologie) Granitoïdes Susceptibilité magnétique Tectonique:Hoggar (Algérie, massif) Cisaillement (géologie):Hoggar (Algérie, massif) Image de télédétection

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 12 novembre 2014, mise à jour le 11 octobre 2018