Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1965-1979 → Le pays de Ouargla, Sahara algérien : variations et organisation d’un espace rural en milieu désertique

Université de Paris-Sorbonne (1973)

Le pays de Ouargla, Sahara algérien : variations et organisation d’un espace rural en milieu désertique

Rouvillois-Brigol, Madeleine

Titre : Le pays de Ouargla, Sahara algérien : variations et organisation d’un espace rural en milieu désertique

Auteur : Rouvillois-Brigol, Madeleine

Université de soutenance : Université de Paris-Sorbonne

Grade : Doctorat de 3e cycle : Géographie : Paris IV : 1973

Description (Prodig)
La 1 partie retrace les variations de l’espace rural en fonction des contraintes physiques et de l’histoire, l’histoire contemporaine incluse. Sans renoncer à la perspective géographique, fondamentale pour cette étude d’un milieu moins précaire qu’on pourrait croire (une vallée abritée des vents d’W., un taux d’ensablement réduit, des sols légers et faciles à travailler et une nappe phréatique à faible profondeur), l’A. emprunte ainsi à l’histoire, à la démographie et à la sociologie certaines de leurs méthodes et de leurs analyses. Son étude de l’habitat va jusqu’à la description architecturale et ce n’est pas par souci du pittoresque. L’exploitation du trésor hydraulique est bien sûr au carrefour des efforts d’organisation et de rénovation de l’espace rural dont l’A. fait la matière de sa II partie. Elle ne craint pas de consacrer deux chapitres aux techniques de puisage et d’irrigation et, chemin faisant, fournit tous les détails techniques, juridiques ou sociaux qui éclairent le fonctionnement d’une économie fondée sur l’eau. Sur les cultures et la production agricole, un autre chapitre, aussi explicite en ce qui concerne l’étagement que la localisation et les superficies. La palmeraie reçoit évidemment une place à part dans l’exposé, avec des plans nombreux et précis. L’iconographie est d’ailleurs abondante et les photos aériennes étayent fortement la démonstration. En revenant, dans ses dernières pages (appropriation et utilisation du sol), sur l’extrême fragmentation agraire et sur la place minime réservée au secteur autogéré, l’A. propose une conclusion d’ordre socio-économique. Les rapports avec l’extérieur, avec le désert et son pétrole comme avec l’Algérie du Nord, (les routes, les échanges administratifs, commerciaux, etc.), sont évoqués plus allusivement. Ils pèsent cependant sur le paysage même de l’oasis, et l’A. nous montre bien, en tout cas, que Le Pays de Ouargla n’a jamais été et aujourd’hui

Mots clés : Agriculture - Algérie - Désert - Espace rural - Foncier - Géographie de l’Afrique - Géographie rurale - Habitat rural - Histoire rurale - Irrigation - Oasis - Ouargla - Paysage rural - Peuplement - Produit agricole - Sahara, nord-est - Société rurale - Technique agricole - Utilisation du sol

Analyse (Prodig)

Annonce de la thèse

Page publiée le 14 décembre 2014, mise à jour le 1er août 2017