Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Flux migratoires maliens : Transformation des rapports de genre et de l’agriculture en zone favorisee (Sikasso)

Universite Laval (1998)

Flux migratoires maliens : Transformation des rapports de genre et de l’agriculture en zone favorisee (Sikasso)

Nanhou Youkoujouo, Virginie

Titre : Flux migratoires maliens : Transformation des rapports de genre et de l’agriculture en zone favorisee (Sikasso)

Auteur : Nanhou Youkoujouo, Virginie

Université de soutenance : Universite Laval (Canada)

Grade : Master of Science (MS) 1998

Résumé
Cette recherche evalue l’impact de la migration sur les rapports de genre, sur l’agriculture et sur les niveaux et la repartition des revenus au Sud du Mali (Region de Sikasso). Trois methodes d’analyse ont ete utilisees : des analyses statistiques (basees sur le menage), un modele de programmation lineaire (base sur trois exploitations types) et des groupes de discussions. La migration peut etre un facteur positif de mobilite sociale tant pour les femmes que pour les hommes, surtout lorsque les femmes migrent avec leur mari. L’echange libre de travail entre sexes, plutot que d’etre une consequence de la migration, est une alternative hypothetique et meilleure a la migration sur le plan des revenus. La migration n’induit pas une transformation durable de l’agriculture : les pratiques culturales et la technologie employee ne changent pas fondamentalement. Les capitaux migratoires sont destines en priorite a des depenses non agricoles (consommation, impot, immobilier, etc). La migration reduit la pauvrete a court terme et ameliore la securite alimentaire mais aggrave les disparites de revenus entre exploitations et entre hommes et femmes.

Mots Clés : Agricultural economics ; Geography ; Migration ; Studies

Présentation (GIERSA)

Version intégrale

Page publiée le 11 février 2015, mise à jour le 5 février 2018