Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 1975-1994 → PAIYNOFORE DU MISSIMIEN INFRA-REVAPORITIQUE DE LA SERTE NARNO-DIATOMITIQUE DE SAHAOURIA (BENI CHOUGRANE) ET DE CHABET NOU SETER (TESSALA) : BASSIN DU CHELIF, ALGERIE

Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT) 1992

PAIYNOFORE DU MISSIMIEN INFRA-REVAPORITIQUE DE LA SERTE NARNO-DIATOMITIQUE DE SAHAOURIA (BENI CHOUGRANE) ET DE CHABET NOU SETER (TESSALA) : BASSIN DU CHELIF, ALGERIE

CHIKHI, Hafida

Titre : PAIYNOFORE DU MISSIMIEN INFRA-REVAPORITIQUE DE LA SERTE NARNO-DIATOMITIQUE DE SAHAOURIA (BENI CHOUGRANE) ET DE CHABET NOU SETER (TESSALA) : BASSIN DU CHELIF, ALGERIE

Auteur : CHIKHI, Hafida

Université de soutenance : Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT)

Grade : MAGISTER en SCIENCES DE la TERRE 1992

Résumé
Des dépôts messiniens pré-évaporitiques du bassin du Chélif ont été étudiés du point de vue palynologique, ce qui a permis de réaliser une reconstitution de la végétation de cette période géologique. Les groupements végétaux suivants ont été proposés - une végétation ouverte de basse plaine de type semi-aride (Lygeum, Zizyphus, Neurada ) dans un environnement margino-littoral avec la présence d’une formation corallienne et d’une mangrove discontinue à Avicennia, - une formation végétale qui rappelle par son fond les associations sclérophylles (Carya, Engelhardtia, Juglans, Quercus, ...), - une formation végétale qui rappelle les associations mixtes-mésophiles (Carya, Ulmus, Carpinus, Quercus, Fa gus, Rhus, Cathaya, ...). Ce type de paysage rappelle par certains de ses aspects celui de l’actuelle mer Rouge, et nous permet de déduire que le climat de cette période était suffisamment chaud pour permettre l’implantation des formations coralliennes et probablement d’une mangrove appauvrie à A vicennia Par ailleurs la confrontation de nos résultats avec ceux obtenus dans d’autres sites sur tout le pourtour de la Méditerranée occidentale nous a permis de mettre en évidence la différenciation latitudinale de la végétation au cours du Messinien pré-évaporitique.

Présentation

Version intégrale (29,9 Mb)

Page publiée le 15 décembre 2014, mise à jour le 4 octobre 2018