Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2009 → ETUDE DE LA DIFFUSION ET L’ADSORPTION DE CONTAMINANTS DANS LES SOLS FINS : APPLICATION AUX SITES DE DECHARGES DE LA REGION DE TLEMCEN

Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT) 2009

ETUDE DE LA DIFFUSION ET L’ADSORPTION DE CONTAMINANTS DANS LES SOLS FINS : APPLICATION AUX SITES DE DECHARGES DE LA REGION DE TLEMCEN

BEZZAR, Abd El Illah

Titre : ETUDE DE LA DIFFUSION ET L’ADSORPTION DE CONTAMINANTS DANS LES SOLS FINS : APPLICATION AUX SITES DE DECHARGES DE LA REGION DE TLEMCEN

Auteur : BEZZAR, Abd El Illah

Université de soutenance : Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT)

Grade : Doctorat en GEOTECHNIQUE ENVIRONEMENTALE 2009

Résumé
Durant les dix dernières années, avec l’avènement de nouvelles lois régissant la gestion des déchets en Algérie, l’enfouissement de ces derniers dans les CET est la solution arrêtée par le gouvernement. Les pratiques, utilisées dans la conception des barrières étanches des CET, restent la minimisation de la conductivité hydraulique afin de réduire le flux d’écoulement. Cette approche est insuffisante car elle ne prend pas en considération l’effet de la diffusion moléculaire. Les méthodes utilisées pour caractériser la diffusion des polluants dans les sols sont essentiellement des méthodes directes nécessitant la mesure de l’évolution des concentrations des contaminants en réalisant des analyses chimiques au droit de plusieurs points choisis dans le profil du corps d’épreuve ; ce qui demande de nombreux échantillons dont l’homogénéité reste de mise. Les méthodes non destructives récemment développées, permettent en revanche le suivi du profil de concentrations des contaminants dans l’espace et dans le temps sur un même corps d’épreuve, ce qui présente un gain en temps et en argent. Le but de notre travail de recherche est d’étudier, dans un premier temps, la capacité d’adsorption des différents polluants présents dans les lixiviats de décharges par quelques matériaux de la région de Tlemcen utilisés comme barrière étanche. Nous développons, dans un deuxième temps, une méthode non destructive permettant la mesure de la diffusion dans ces matériaux, et ce en utilisant la relation entre la conductivité électrique mesurée au sein de matériaux chargés en diverses espèces chimiques et la concentration de ces espèces. L’effet de la saturation du sol support, de la concentration en différents polluants, de la fréquence du courant électrique et les dimensions des cellules de diffusion sur la mesure sont aussi examinés.

Mots clés : Décharge, diffusion, Conductivité électrique, transport polluants, méthode non destructive

Présentation

Version intégrale (6,19 Mb)

Page publiée le 15 décembre 2014, mise à jour le 14 avril 2018