Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2006 → Etude des activités antimicrobienne et oxydante des huiles essentielles et des composés phénoliques de Pistacia lentiscus, Pistacia atlantica et inule viscosade la région de Tlemcen

Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT) 2006

Etude des activités antimicrobienne et oxydante des huiles essentielles et des composés phénoliques de Pistacia lentiscus, Pistacia atlantica et inule viscosade la région de Tlemcen

BENHAMMOU, NABILA

Titre : Etude des activités antimicrobienne et oxydante des huiles essentielles et des composés phénoliques de Pistacia lentiscus, Pistacia atlantica et inule viscosade la région de Tlemcen

Auteur : BENHAMMOU, NABILA

Université de soutenance : Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT)

Grade : Magister 2006

Résumé
Dans le cadre de recherches sur les antibiotiques et les antioxydants naturels, il s’est révélé nécessaire de valoriser certains composés de métabolites secondaires chez les plantes médicinales. Pour cela, la présente étude porte sur l’évaluation des activités antimicrobienne et antioxydante des huiles essentielles et des flavonoïdes de trois plantes, Pistacia lentiscus, J’içtacia allanhica et Jiinla i’iscosa. utilisées par une grande popularité en Algérie pour ses propriétés thérapeutiques. L’extraction par hydrodistillation des feuilles de Pislacia lenliscus des deux stations (Oum El Alou et Gha.zaouet) nous donne une teneur en huile essentielle ayant un rendement élevé de 0.0731% (station de Ghazaouet) par rapport à celle d’Oum El Mou qui est de l’ordre de 0.0187%. Tandis que l’entraînement à la vapeur d’eau, nous a révélé que la teneur en huile essentielle d’Oum E ! Mou est plus ou moins supérieure à celle de Mn Fezza, nous obtenons respectivement 0.076% et 0.055%. L’analyse par CPGIRMN C 13 des huiles essentielles de Pislacia lentiscus obtenues par entraînement à la vapeur d’eau, nous a séparé 15 composes dans la station de Mn Fezza et 16 composés dans la station d’Oum El Mou. La même analyse des huiles essentielles extraites par hydrodistillation, nous a permet de mettre en évidence 13 et 21 composés dans les deux stations de Ghazaouet et Oum Et Mou respectivement. Nous obtenons ainsi 4 chimiotypes qui sont a-pinène (41%), myrcène (33%), limonène (25,5%) et D-germacrène (13,1%). En ce qui concerne Pjstacia atiantica, la teneur en huile essentielle obtenue par entraînement à la vapeur d’eau est faible de l’ordre de 0,020%, nous avons identifié 27 composés dont le chimiotype est le 3-cazyophyllène (12,1%). Pour Inula viscosa, le rendement est aussi faible, il est de l’ordre de 0,0 195%. La teneur en composés phénoliques est élevée chez la plante Pistacia lentiscus et est de l’ordre de 12,64% par rapport à Pisiacia atlant.ica (8,11%) et à Inula viscosa (10,91%). L’identification des composés phénoliques par chromatographie sur couche mince nous a révélé deux acides phénoliques qui sont : l’acide gallique et l’acide p-coumarique dans les feuilles des espèces du genre Pislacia. Un flavonol qui est k myncétine reste présent dans les feuilles du Pistacia leniiscus et absent dans les feuilles de Pisiacia at1antica D’autres flavonoïdes comme la reine, myricétine, résorcinol et pyrocatéchol sont mis en évidence dans les feuilles d’Inula viscosa. Les activités biologiques (antifongique et antibactérienne) des huiles essentielles des trois plantes étudiées sont plus actives que celles des extraits bruts des composés phénoliques. Les huiles essentielles de nos plantes présentent une activité considérable du piégeage du radical DPPH. Alors que les extraits bruts des composés phénoliques possèdent un pouvoir de réduction de fer élevé, un piégeage des radicaux superoxydes plus ou moins faible et une forte inhibition du radical DPPH’.

Mots clés : Pisiacia lentiscus Pistacia atiantica Inula viscosa ; Huiles essentielles Chromatographie en phase gazeuse (CPG Spectroscopie de résonance magnétique nucléaire du carbone 13 (RMN C’3)

Présentation

Version intégrale (28,6 Mb)

Page publiée le 15 décembre 2014, mise à jour le 3 octobre 2018