Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Brèves → Brèves 2007 → MISSION FAO/PAM D’ÉVALUATION DES RÉCOLTES ET DES DISPONIBILITÉS ALIMENTAIRES AU SOUDAN

Février 2007

MISSION FAO/PAM D’ÉVALUATION DES RÉCOLTES ET DES DISPONIBILITÉS ALIMENTAIRES AU SOUDAN

RAPPORT SPÉCIAL Février 2007

- MISSION FAO/PAM D’ÉVALUATION DES RÉCOLTES ET DES DISPONIBILITÉS ALIMENTAIRES AU SOUDAN

    • RAPPORT SPÉCIAL : FOOD AND AGRICULTURE . WORLD FOOD PROGRAMME. 1er février 2007

- Faits saillants

  • Selon les prévisions, la récolte céréalière au Soudan, composée de 78 pour cent de sorgho, devrait atteindre le niveau record de 6,64 millions de tonnes en 2006/07, car les précipitations ont été favorables et les poussées de ravageurs et de maladies relativement peu nombreuses.
  • Les prix du sorgho commencent à baisser sur les marchés des principales zones productrices ; les agriculteurs pourraient donc connaître des difficultés financières, d’où le risque d’une forte diminution de la superficie ensemencée pour la prochaine campagne.
  • L’état du bétail et des parcours est bon dans la plupart du pays, et les niveaux d’eau dans les points d’eau (hafirs) sont dans l’ensemble satisfaisants.
  • Malgré la récolte abondante et la forte croissance économique, les problèmes d’accès matériel et financier à la nourriture dus à la guerre, aux déplacements de population, à l’insuffisance de l’infrastructure, aux lacunes du réseau de commercialisation et à l’isolement économique, continuent de rendre les populations vulnérables tributaires de l’aide alimentaire.
  • Environ 4,6 millions de Soudanais auront besoin d’une aide alimentaire d’urgence dans le pays en 2007, principalement du fait des troubles civils. Selon les estimations, la récente escalade du conflit dans le Darfour a, à elle seule, entraîné des pertes considérables dans les zones cultivées et le déplacement d’environ 1,6 million de personnes.
  • Alors que le ciblage de l’aide alimentaire constitue un défi considérable, il est nécessaire de passer en revue attentivement les listes de bénéficiaires pour éviter le plus possible les erreurs.
  • Compte tenu des vastes disponibilités céréalières intérieures, il est fortement recommandé que l’Autorité des réserves stratégiques et les programmes d’aide alimentaire achètent des céréales sur place, de manière à appuyer les marchés et à garantir que les variétés de céréales sont acceptables pour la population locale.
  • En outre, il convient d’aider le secteur agricole, en accordant notamment un appui d’urgence aux rapatriés et autres communautés d’agriculteurs vulnérables. Cette aide devrait être en place avant le début des prochaines campagnes agricoles en avril-mai dans le sud du Soudan, et en juin-juillet dans le nord du Soudan.

- Pour en savoir plus

Page publiée le 22 février 2007, mise à jour le 8 septembre 2007