Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Tunisie → Thèse en préparation → 2010 → Modélisation de l’évapotranspiration pour l’optimisation des apports hydriques chez l’Olivier conduit en intensif dans différentes étages bioclimatiques

UNIVERSITE DE SOUSSE (2010)

Modélisation de l’évapotranspiration pour l’optimisation des apports hydriques chez l’Olivier conduit en intensif dans différentes étages bioclimatiques

BCHIR AMANI

Titre : Modélisation de l’évapotranspiration pour l’optimisation des apports hydriques chez l’Olivier conduit en intensif dans différentes étages bioclimatiques

Projet de thèse en : AGRONOMIE ET ENVIRONNEMENT

Auteur : BCHIR AMANI

Directeur de thèse : BRAHAM MOHAMED

Etablissement d’accueil : INSTITUT SUPERIEUR AGRONOMIQUE CHOTT-MERIEM. UNIVERSITE DE SOUSSE

En préparation depuis : 2010/2011

Objectif
Dans ce contexte une étude sera faite dans trois sites expérimentaux différents au Nord Hawaria au Centre Enfidha et une troisième au Sud Gafsa caractérisés par différents paramètres climatiques et un gradient pluviométrique du Nord au Sud passant de 500 à 200 mm/an Cette étude aura les axes de recherche suivantes - L’étude des besoins hydriques de l’Olivier pour une gestion plus efficace des apports hydriques et une économie en eau d’irrigation et ce par une estimation des besoins en eau en utilisant des méthodes plus précises intégrant le maximum de paramètres du continuum Sol-Plante-Atmosphère -La mesure directe de la transpiration de l’arbre par les mesures de flux de sève xylémique constitue une nouvelle alternative plus représentative de l’état hydrique de l’arbre L’évaluation des performances des méthodes physiologique flux de sève et climatique permet de trouver des corrélations entre l’évapotranspiration le flux de sève et la dynamique de l’eau dans le sol d’une part et les paramètres intervenants dans certains modèles d’autre part D’où la possibilité d’une éventuelle modélisation des apports hydriques chez l’Olivier basée sur des paramètres climatiques Ce ci permettra la dissémination de cette méthode chez les oléiculteurs Olivier de table et à huile en intensif et hyper-intensif pour une meilleure rentabilité du secteur dans les différents étages bioclimatiques

Annonce : Theses.tn

Page publiée le 22 janvier 2015, mise à jour le 4 décembre 2019