Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1965-1979 → Etude d’un bassin versant montagneux en pays aride : hydrogéologie du bassin de Tazareh (Iran)

Université de Grenoble (1977)

Etude d’un bassin versant montagneux en pays aride : hydrogéologie du bassin de Tazareh (Iran)

Nadjm Keyvan

Titre : Etude d’un bassin versant montagneux en pays aride : hydrogéologie du bassin de Tazareh (Iran)

Auteur : Nadjm Keyvan

Université de soutenance : Université de Grenoble

Grade : Doctorat 1977

Résumé
La région de Tazareh qui fait l’objet de cette étude se situe entre les villes de Shahroud et Damghan, à la partie orientale de la chaine de l’Alborz et sur son flanc sud. Cette région est un des bassins charbonneux de l’Iran. La région étudiée au point de vue de la situation climatique est semi-aride au nord et aride au sud car les précipitations sont très faibles . Pendant la période d’étude la lame d’eau précipitée sur la ville neuve était de 102 . * * mm, et celle de la région de Tazareh 177 mm. Donc l’alimentation des nappes par les eaux précipitées sur la région est très faible. Environ les 2/3 des tormations géologiques qui constituent notre région sont des formations lias iques qui secomposent de grés, d’argiles et charbons. La majeure partie de la région, à cause de sa nature argileuse et plus ou moins imperméable, ne peut donc pas intervenir dans le domaine des nappes d’eau du bassin versant. Les formations calcaires et dolomitiques de la région ne sont pas" très ’iissurées et karstifiées , sauf dans le cas où les grandes failles drainantes passent par ces formations La plupart des points d’eau qui se trouvent dans la région soit des sources soit des puits, à cause du contact avec les formations charbonneuses du Lias ou du Dévonien- Carbonifère contenant des sulfates de calcium et de sodium sont riches en sulfates et ne peuvent pas être potables. Les calcaires de la formation de " Lar " ( Jurassique supérieur) présentent un intérêt hydrogéologique du fait de leur état de fracturation, mais les conditions topographiques ne sont pas sataisfaisantes pour alimenter notre bassin versant. L’eau des ruisseaux qui traversent notre région n’est pas utilisable pour les besoins industriels parce qu’elle sert pour les besoins agricoles des petits villages qui existent dans la région et au Sud de notre territoire d’étude

Présentation (Archives Ouvertes)

Version intégrale (57,57 Mb)

Page publiée le 28 décembre 2014, mise à jour le 1er août 2017