Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2003 → Modélisation conceptuelle de la transformation pluie-débit dans le contexte méditerranéen

Université des sciences et techniques du Languedoc (2003)

Modélisation conceptuelle de la transformation pluie-débit dans le contexte méditerranéen

Hreiche, Antoine

Titre : Modélisation conceptuelle de la transformation pluie-débit dans le contexte méditerranéen

Auteur : Hreiche, Antoine

Université de soutenance : Université des sciences et techniques du Languedoc.

Grade : Doctorat Sciences de l’eau dans l’environnement continental : Montpellier 2 : 2003

Thèse soutenue en co-tutelle : Université Saint-Joseph, Ecole supérieure d’ingénieur de Beyrouth (Liban)

Résumé
Le modèle conceptuel pluie-débit journalier MEDOR a été développé pour le milieu méditerranéen. L’analyse de sensibilité des processus hydrologiques aux caractéristiques du milieu et du climat lui confère une conception spécifique. Ce modèle à quatre paramètres a été élaboré à partir des données de six bassins méditerranéens, français et libanais. Son calage au moyen du critère de Nash pose des problèmes d’equifinalité. Le balayage exhaustif de l’espace critère montre l’existence de relations entre paramètres de production d’une part et ceux de transfert d’autre part. Un critère à échéance variable détermine la relation d’equifinalité de production, à partir des seuls cumuls annuels de pluie et de débit et de la structure stochastique journalière de la pluie. Couplé à un modèle stochastique adimensionnel de pluie, MEDOR génère une surface représentative des coefficients d’écoulement des bassins dans l’espace des paramètres. Cinq zones ont été définies sur le pourtour méditerranéen avec leurs surfaces de référence. MEDOR possède des propriétés d’agglomération spatiale et temporelle. Les paramètres du modèle pour un bassin formé de l’union de plusieurs sous bassins sont déterminés par des lois d’agglomération utilisant les paramètres de chacun d’eux. Un des paramètres de la fonction de production est lié à la profondeur utile du sol, ce qui permet de transformer le modèle global en un modèle semi-distribué. L’extension à un nombre plus important de bassins permettrai de préciser la signification des paramètres, et donc d’envisager une application à des bassins non jaugés.

Mots clés : Bassins hydrographiques — France — Méditerranée (région) - Précipitations (météorologie) — Simulateurs - Pluviométrie -

Présentation (Archives Ouvertes)

Version intégrale (8,81 Mo)

Page publiée le 28 février 2007, mise à jour le 9 novembre 2019