Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2003 → La désertification et la régénération des pâturages en Iran : sud du Datche-è-Kavir

Université de Caen (2003)

La désertification et la régénération des pâturages en Iran : sud du Datche-è-Kavir

Salmani, Mohammad

Titre : La désertification et la régénération des pâturages en Iran : sud du Datche-è-Kavir

Desertification and regeneration of the pastures in Iran : southern of Dashte-Kavir

Auteur : Salmani, Mohammad

Université de soutenance : Université de Caen.

Grade : Doctorat : Géographie : Caen : 2003

Résumé
La désertification consiste non pas dans l’extension naturelle des déserts existants, mais dans la dégradation des terres dans les zones arides, semi-arides et subhumides sèches. Elle est due principalement aux activités humaines telles que la surexploitation, le surpâturage, le déboisement et de mauvaises pratiques d’irrigation, ainsi qu’aux variations climatiques provoquant sécheresses prolongées ou inondations catastrophiques. Les activités humaines destructrices ont généralement pour cause les pressions économiques et sociales (surpopulation), l’ignorance, la guerre. La désertification touche environ 30% de la superficie émergée de la Terre et 110 pays, dont 80 sont des pays à très faible revenu ou en développement qui ont très peu de ressources pour restaurer les régions dégradées ; 250 millions de gens sont directement touchés et quelques 900 millions de gens sont menacés. La désertification contribue à l’appauvrissement mondial de la biodiversité (27 000 espèces, trois à l’heure, disparaissent chaque année). Elle aggrave les conflits sociaux et diminue les ressources de nombreux pays. Selon les Nations Unies, la perte de revenu annuel attribuable à la désertification s’élève à 42 milliards de dollars US. L’Iran compte parmi les pays arides. 104 millions d’ha (65%) de sa superficie sont influencés par un climat sec, dont 43 millions d’ha de désert, de Kavir. 6.4 millions d’ha sont au coeur d’un énorme foyer de crise dont 2.6 millions d’ha présentent 187 foyers de crise aiguë. Et la cadence de la désertification naturelle et humaine dans la majeure partie du pays, en dépit de la concrétisation de divers projets de lutte et d’aménagement (création de 2 millions d’ha d’espaces verts sur 4 décennies), ne se ralentit pas, engendrant ainsi la dégradation et des formations végétales. Le travail de recherche analyse les processus de la désertification et les méthodes de la lutte contre ce fléau dans quatre départements de la province d’Ésfahâne, Kâchâne, Natanz, Ardéstâne et Nâïen, département dont les pâturages fragiles et dégradés constituent des foyers de crise environnementale, économique et sociale.

Mots clés : Désertification — Lutte contre — Iran — Ispahan (Iran) - Pâturages - Gestion des pâturages - Régénération (botanique) - Aménagement du territoire - Grand désert salé (Iran)

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 28 février 2007, mise à jour le 21 janvier 2017