Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2003 → La tente dans la société maure (Mauritanie), entre passé et présent : Ethnologie d’une culture matérielle bédouine en mutations

Muséum national d’histoire naturelle (Paris) (2003)

La tente dans la société maure (Mauritanie), entre passé et présent : Ethnologie d’une culture matérielle bédouine en mutations

Boulay, Sébastien

Titre : La tente dans la société maure (Mauritanie), entre passé et présent : Ethnologie d’une culture matérielle bédouine en mutations

Auteur : Boulay, Sébastien

Université de soutenance : Muséum national d’histoire naturelle (Paris)

Grade : Doctorat : Anthropologie et ethnologie : Paris, Muséum national d’histoire naturelle : 2003

Résumé
La société maure arabophone de l’ouest du Sahara (Mauritanie), organisée autour de fortes valeurs identitaires bédouines, est entrée, suite aux sécheresses successives des années 1970 et 1980, dans une période de crise sans précédent, marquée par un double phénomène de sédentarisation des nomades et d’explosion de la croissance urbaine. L’abandon par la majorité des Maures de leur genre de vie traditionnel se traduit par un certain nombre de manifestations sociales et culturelles, que nous abordons sous l’angle de la culture matérielle et de ses mutations récentes, partant du postulat selon lequel les objets, dans leurs dimensions techniques mais aussi dans leurs trajectoires sociales, sont des moyens privilégiés pour appréhender et comprendre les différentes facettes d’une société. L’univers matériel des bédouins maures se compose pour l’essentiel de l’habitation familiale traditionnelle, la tente noire en poil, et du mobilier qu’elle abrite. Par conséquent, c’est la hayma, dans ses différentes dimensions (résidence, architecture, rapports homme/milieu naturel, modes d’occupation de l’espace, cosmologie, alliance matrimoniale, techniques, identité, etc.) et dans ses transformations contemporaines, qui constitue le point de départ de nos analyses. Si l’habitation textile traditionnelle disparaît progressivement du paysage rural mauritanien, elle reste cependant au centre des modes d’être et de penser des Maures et connaît même un renouveau manifeste chez les citadins (presque tous d’anciens bédouins sédentarisés). En effet, depuis une dizaine d’années environ, ceux-ci réemploient massivement la tente en maintes occasions (mariages, réunions politiques, séjours de villégiature dans le désert). Objet patrimonial, objet de consommation, objet de luxe, la tente semble être devenue le symbole d’identités maures en construction.

Mots clés : Habitations — Conception et construction — Mauritanie - Bédouins — Culture matérielle - Nomades — Moeurs et coutumes -

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 28 février 2007, mise à jour le 13 janvier 2018