Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Burkina Faso → Changements climatiques, dynamique de la végétation et perception paysanne dans le Sahel burkinabè

UNIVERSITE DE OUAGADOUGOU (2013)

Changements climatiques, dynamique de la végétation et perception paysanne dans le Sahel burkinabè

OUOBA Awa Pounyala

Titre : Changements climatiques, dynamique de la végétation et perception paysanne dans le Sahel burkinabè

Auteur : OUOBA Awa Pounyala

Université de soutenance : UNIVERSITE DE OUAGADOUGOU

Grade : DOCTORAT UNIQUE DE GEOGRAPHIE 2013

Résumé
Les changements et variabilités climatiques sont une préoccupation majeure actuelle du monde. Ils ont des impacts sur les économies sahéliennes, notamment l’agriculture, et sur les écosystèmes naturels. Depuis les crises de sécheresse, les études sur la dynamique des écosystèmes dans les zones soudano-sahéliennes ont connu un réel accroissement ; malgré cette abondance de littérature, des insuffisances ou lacunes persistent quant à l’appréhension des spécificités de cette dynamique au Sahel, surtout à l’échelle locale. De plus, les études sur la perception des populations paysannes, dans l’analyse de l’évolution des ressources naturelles et de l’évolution du climat restent toujours limitées au niveau du Sahel burkinabè.
C’est dans ce contexte que se situe la présente thèse qui vise principalement à évaluer l’évolution du climat et des écosystèmes, en rapport avec la perception paysanne au Sahel, au cours de ces vingt dernières années. Pour atteindre cet objectif, plusieurs méthodes et approches ont été utilisées. L’analyse a porté sur les tendances d’évolution de la biomasse, sur l’occupation des terres, sur le changement climatique, et enfin sur la perception. L’approche adoptée combine l’analyse numérique d’images satellitaires, l’utilisation d’indices dérivés du NDVI, l’emploi de données climatiques, l’utilisation de données issues d’enquêtes et d’observations de terrain.
Les principales conclusions issues des résultats de l’étude sont : - a) on observe une évolution négative des paramètres climatiques au cours des deux dernières décennies ; - b) la quasitotalité de la population perçoit une évolution négative des différents paramètres climatiques , ce qui concorde dans la majorité des cas avec les analyses des données météorologiques ; - c) les changements et variabilités climatiques ont des impacts négatifs sur les activités des populations qui ont développé de multiples stratégies surtout réactives pour y faire face ; - d) la tendance générale de l’évolution de la biomasse et de l’occupation des terres au cours des vingt dernières années, est à la dégradation continue dans les trois villages étudiés ; - e) Les populations locales ont une bonne appréhension de l’évolution des écosystèmes. Leur vision est une tendance générale à la dégradation des ressources naturelles en particulier, le couvert végétal, un constat qui confirme les résultats de l’analyse spatiale Davantage d’études seront réalisées sur les perceptions paysannes et la dynamique des milieux au Sahel, afin d’améliorer et de redéfinir les stratégies d’adaptation climatique, et proposer la gestion durable et la valorisation des ressources naturelles

Mots clés : Changement climatique - Dynamique de la végétation - Perception paysanne - Adaptation - Sahel - Burkina Faso.

Version intégrale

Page publiée le 14 janvier 2015, mise à jour le 3 juillet 2017