Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → La contribution du modèle coopératif au développement durable axe sur le genre : Le cas des coopératives féminines d’extraction et de commercialisation d’huile d’arganier au Maroc

Université de Sherbrooke (2001)

La contribution du modèle coopératif au développement durable axe sur le genre : Le cas des coopératives féminines d’extraction et de commercialisation d’huile d’arganier au Maroc

Drainville, Isabelle

Titre : La contribution du modèle coopératif au développement durable axe sur le genre : Le cas des coopératives féminines d’extraction et de commercialisation d’huile d’arganier au Maroc

Auteur : Drainville, Isabelle

Université de soutenance : Université de Sherbrooke

Grade : Maîtrise 2001

Résumé
Au Nord comme au Sud, l’entrepreneurship collectif est souvent ciblé dans les programmes de support au développement comme moyen pour réaliser des activités génératrices de revenus notamment dans les pays en développement comme le Maroc. La formule coopérative peut s’y inscrire comme structure organisationnelle mais aussi comme moteur de transformation des rapports sociaux notamment entre les genres. En effet, au Maroc dans où les coopératives féminines sont en plein essor, on peut observer de nombreux acteurs et actrices se mobiliser pour mettre en commun leurs ressources et concerter leurs actions. Résultats : l’émergence d’initiatives locales porteuses d’un développement durable. De véritables partenariats locaux et internationaux se créent et mènent au démarrage de coopératives dans lesquelles les femmes de la base deviennent des actrices à part entière. De la constitution de la coopérative à ses activités de commercialisation, de nombreuses étapes entrent en jeu et sont toutes aussi importantes les une que les autres pour la réussite des projets. Cette recherche se veut une réflexion sur le rôle du modèle coopératif dans la participation des femmes au développement à savoir comment les femmes peuvent-elles être instigatrices et bénéficiaires du développement. Elle s’intéresse au cas des coopératives d’arganier du Maroc, plus précisément pour leur potentiel d’amélioration durable de la qualité de vie des femmes qui y travaillent. Par qualité de vie on peut faire référence à l’amélioration de leurs conditions de vie quotidiennes et de leur situation sociale en tant que femme. Pour ce faire, l’étude confronte les principes coopératifs tels que vécu par les coopératives à l’étude aux dimensions de l’approche genre et développement et du développement durable. Elle implique donc un processus inductif où la réalité vient confronter la théorie dans le but de l’enrichir et ainsi bonifier les pratiques de développement.

Mots clés : Cooperatives, Agricultural economics, Social sciences, Womens studies

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 10 février 2015, mise à jour le 30 janvier 2018