Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Evaluation de la prise en charge communautaire de la malnutrition aigue dans l’aire de Segue au Mali

Universite de Sherbrooke (2014)

Evaluation de la prise en charge communautaire de la malnutrition aigue dans l’aire de Segue au Mali

Dea, Catherine

Titre : Evaluation de la prise en charge communautaire de la malnutrition aigue dans l’aire de Segue au Mali

Auteur : Dea, Catherine

Université de soutenance : Universite de Sherbrooke

Grade : Master of Science (MS) 2014

Résumé
Introduction : La malnutrition aiguë (MA) est un important problème de santé publique dans les pays en voie de développement. Au Mali, la prévalence de la MA stagne autour de 13 %, d’où l’implantation en 2007 d’un programme national pour lutter contre ce fléau. L’objectif principal de la présente étude est d’évaluer ce programme de prise en charge de la MA chez les enfants de 6 à 59 mois dans l’aire de Ségué. Plus spécifiquement, l’implantation des activités, la couverture du programme, les résultats chez les participants de même que la prévalence de la MA dans la population cible ont été documentés, puis comparés aux lignes directrices nationales. Méthodologie : La présente étude s’est déroulée au cours de l’automne 2011 et a employé un devis descriptif mixte, combinant plusieurs sources de données quantitatives et qualitatives : le registre local du programme, des entrevues auprès de villageois et d’intervenants en santé, de l’observation participante au centre de santé et dans les villages. Trois dépistages de MA ont aussi été faits dans l’aire de Ségué en 2006, 2008 et 2011 chez les enfants de 6 à 59 mois. Une approche participative a été utilisée à toutes les étapes du projet. Résultats : Globalement, malgré le fait que les activités préventives et curatives ont pratiquement toutes évolué favorablement au cours de la période 2007-2011, leur mise en oeuvre dans l’aire de Ségué n’est pas jugée satisfaisante, si on la compare aux recommandations du programme national. Les principaux problèmes d’implantation concernent les ruptures de stock, la qualité et la fréquence insuffisantes des dépistages et des activités de sensibilisation, ainsi que certaines lacunes au plan organisationnel. La couverture du programme est actuellement alarmante, avec une participation de moins de 5,0 % et un taux d’abandon de 71 %. Les résultats chez les participants au programme sont toutefois plus satisfaisants, avec un taux de guérison de 73,9 % si l’on exclut les cas d’abandon. Enfin, la tendance de la MA dans l’aire de Ségué est actuellement à la baisse, avec une prévalence de 26,9 % en 2006 ayant chuté à 11,4 % en 2011. Conclusion : Malgré d’importants problèmes en lien avec l’implantation de certaines activités du programme et malgré la très faible couverture de celui-ci, la MA a diminué de plus de 50 % dans l’aire de Ségué. Plusieurs hypothèses sont émises pour expliquer ce résultat et des recommandations sont proposées afin d’améliorer les interventions préventives et curatives de la malnutrition dans cette région du Mali. Mots-clés : évaluation de programme, malnutrition aiguë, émaciation, nutrition, prévention, prise en charge, Mali, Afrique de l’Ouest, participation communautaire.

Mots clés : Mali, Participation communautaire, Afrique de l’Ouest, Evaluation de programme, Health and environmental sciences, Emaciation Prise en charge, Nutrition

Présentation

Version intégrale (11,07 Mb)

Page publiée le 11 février 2015, mise à jour le 28 janvier 2018