Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Le bassin du fleuve Sénégal : vers une gestion participative ? Implication des populations dans la gestion des ressources du bassin et évolution des relations entre riverains

Université Laval (2013)

Le bassin du fleuve Sénégal : vers une gestion participative ? Implication des populations dans la gestion des ressources du bassin et évolution des relations entre riverains

Auclair Audrey

Titre : Le bassin du fleuve Sénégal : vers une gestion participative ? Implication des populations dans la gestion des ressources du bassin et évolution des relations entre riverains

Auteur : Auclair Audrey

Université de soutenance : Université Laval

Grade : Maître ès arts (M.A.) 2013

Résumé
Après l’instauration de l’Organisation de Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) en 1972, d’ambitieux projets d’aménagements hydroagricoles furent réalisés en réponse aux sécheresses consécutives et à une pression démographique accrue. Ces mutations, qui visaient l’intensification de la production agricole dans le bassin, auraient dû répondre aux besoins des populations locales, mais eurent comme corollaire le bouleversement des modes de subsistance traditionnels et du fragile équilibre séculaire s’étant instauré entre agriculteurs, pasteurs et pêcheurs. La mise au ban forcée d’un savoir ancestral et l’accroissement des inégalités socioéconomiques constituèrent rapidement un terreau fertile à la montée des tensions, qui culminèrent avec le conflit sénégalo-mauritanien de 1989. En réponse aux vives critiques reçues, l’OMVS tenta de pallier ces lacunes en adoptant une tangente participative au tournant des années 2000. Le présent mémoire s’intéresse à cette démarche inclusive et vise à identifier les impacts d’une telle approche sur les relations entre communautés riveraines.

Présentation

Version intégrale (1,98 Mb)

Page publiée le 10 mars 2015, mise à jour le 20 janvier 2018