Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → Caractérisation et dynamique des peuplements de puces de la faune sauvage et domestique : impact sur la santé

Université Badji Moktar de Annaba (2014)

Caractérisation et dynamique des peuplements de puces de la faune sauvage et domestique : impact sur la santé

Madoui Bachir El Mouaz

Titre : Caractérisation et dynamique des peuplements de puces de la faune sauvage et domestique : impact sur la santé

Auteur : Madoui Bachir El Mouaz

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba

Grade : DOCTORAT L.M.D 2014

Résumé
Les parasites sont étudiés depuis très longtemps, la plupart des connaissances concernent des parasites présentant un intérêt écologique, médical ou vétérinaire. Ainsi, malgré leur omniprésence au sein du monde vivant, le rôle des infections parasitaires sur les populations naturelles est encore très mal maîtrisé. Nous avons choisis d’étudier un groupe de parasites (les puces ou siphonaptères) au sein de la faune sauvage et domestique dans notre région. Les puces sont des insectes hématophages impliqués dans la transmission de nombreux agents, bactériens, viraux, et protozoaires, pathogènes pour l’homme et l’animal. Les maladies à puces sont potentiellement émergeantes dans la plupart des pays du monde. Or, la première étape pour évaluer le risque de contracter une maladie à transmission vectorielle dans une région donnée est de connaître la prévalence de l’agent responsable dans son vecteur dans cette zone. Dans ce contexte, les techniques moléculaires de détection de l’ADN des agents pathogènes constituent des outils rapides et sensibles. Notre étude s’est déroulée durant une période de deux années entre janvier 2010 et décembre 2011, au Nord-est Algérien, dans la région d’Annaba. Les puces sont prélevées, conservées dans l’alcool 70° et acheminées au laboratoire d’entomologie de l’Institut Pasteur à Tunis (Tunisie) pour l’identification des espèces et la détection des agents pathogènes par méthodes moléculaires (PCR). L’objectif de cette étude est d’une part, étudier la caractérisation et la dynamique des peuplements de puces parasitant la faune sauvage et domestique de la région et d’autre part détecter les différents agents pathogènes présent dans les puces afin d’évaluer le risque de transmission de ces agents en employant des techniques de biologie moléculaire (Extraction d’ADN, PCR, Séquençage). Nous avons tout d’abord mis au point une technique d’extraction d’ADN à partir des échantillons de puces. Nous avons ensuite essayé la détection de Bartonella spp et Rickettsia spp dans les puces par prolifération d’ADN et séquençage.

Mots Clés : puces ; siphonaptères ; parasite ; agents pathogènes ; Bartonella spp ; Rickettsia spp.

Portail National de Signalement des Thèses

Version intégrale (Université)

Page publiée le 16 mars 2015, mise à jour le 2 mai 2018