Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2014 → Forme architecturale et confort hygrothermique dans les bâtiments éducatifs, cas des infrastructures d’enseignement supérieur en régions arides

Université Mohamed Khider Biskra (2014)

Forme architecturale et confort hygrothermique dans les bâtiments éducatifs, cas des infrastructures d’enseignement supérieur en régions arides

LABRECHE Samia

Titre : Forme architecturale et confort hygrothermique dans les bâtiments éducatifs, cas des infrastructures d’enseignement supérieur en régions arides

Auteur : LABRECHE Samia

Université de soutenance : Université Mohamed Khider Biskra

Grade : Magister Architecture et Urbanisme 2014

Résumé
Le confort hygrothermique est l’une des principales caractéristiques qui contribuent à la création d’un environnement propice à l’éducation. Il doit être pris en considération en raison des influences négatives d’un environnement thermique insuffisant sur la performance d’apprendre. La qualité du confort hygrothermique doit être prise en compte lors des phases initiales de la conception. La présente étude vise principalement à évaluer et mesurer l’impact de la forme architecturale des bâtiments d’enseignement, dans les universités, sur le confort hygrothermique des étudiants sous un climat aride et participe, à la fois, à améliorer la performance d’apprendre et à limiter voir éviter le recours à des solutions actives du conditionnement gros consommateurs d’énergie. Elle tend aussi à déterminer à la fin, parmi les formes les plus récurrentes des bâtiments d’enseignement, celles jugées comme plus performantes en matière de réponse aux exigences du confort hygrothermique pour les étudiants sous les conditions d’un climat chaud et sec.

Mots Clés : forme architecturale, confort hygrothermiques, bâtiments éducatifs

Présentation (PNST)

Page publiée le 20 mars 2015, mise à jour le 17 janvier 2018