Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 1995-1999 → ETUDE DE LA REPARTITION ET DE LA RELATION FAUNE-FLORE DANS UN ECOSYSTEME FORESTIER

Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT) 1995

ETUDE DE LA REPARTITION ET DE LA RELATION FAUNE-FLORE DANS UN ECOSYSTEME FORESTIER

Koudache, Fatiha

Titre : ETUDE DE LA REPARTITION ET DE LA RELATION FAUNE-FLORE DANS UN ECOSYSTEME FORESTIER

Auteur : Koudache, Fatiha

Université de soutenance : Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT)

Grade : Magister en Biologie 1995

Résumé
Les communautés végétales, quelles soient, conçues en Serines de groupement, de fbrmaiion, d’association ou de biocoenoses, constituent les éléments d’un ensemble dont la perception, par l’observateur, se iraduit par ce que nous appelons faute de mieux le "paysage" - Ce dernier a subit l’action de l’homme et de son troupeau tout au long de l’histoire durant des siècles, inconsiente ou raisonnée, elle a imprimé au manteau végétal une structure et une composition dfférenie d’un endroit à un autre réant ainsi des unités dites communément "biotopes " L’analyse des 39 relevés phioécologques subjectifs et sommaire effèctuées dans la forêt de KOUNTEIDA a montré que la répartition de ces biotopes est régie à l’intérieur d’un écosystème forestier par deux composantes, l’une -horizontale représenté parle taux de recouvrement, L’autre verticale Jbrmée parla stratification toutes les deux élanis sous la dépendance dz( temps. Cette organisation du couvert, végétal se répercute sur la distribution de la faune dont les frcultés d’adaptation de chacune de ses fractions, aboutit à lajb.rmaiion des associations floro-faunisiiques, indicatrices des liens avec la végétation, des pressions subies par l’environnement, ainsi que son état. L’analyse d’une fraction-sédentaire dans l’ensemble- de l’avifaune a montré que celte distribution, au sein d’un écosysièn’zeJbreslier se jà il enJbnction du régime alimentaire et la nidification. Il en découle de ceJit qu’il existe un parallélisme entre la répartition des biotopes et celle de l’avifaune sédentaire ; en effet la stratification induit la nidificcaatitoionn,, et le taux de recouvrement conditionne le régime alimentaire, les deux composantes étant variables d’une saison.à une autre

Mots clés : Algérie occidentale Monts de DHA YA Forêt de KOUTEIDA -Groupements végétaux - Biotopes - Stratification - Taux de recouvrement - Distribution de la faune - Association floro-faunistiques - Bioindicateur

Présentation

Version intégrale (33,27 Mb)

Page publiée le 19 mars 2015, mise à jour le 4 octobre 2018