Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2014 → Comparaison technico-économique de systèmes d’information sur l’eau en Méditerranée

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - (IAMM-CIHEAM) 2014

Comparaison technico-économique de systèmes d’information sur l’eau en Méditerranée

Oueslati M.

Titre : Comparaison technico-économique de systèmes d’information sur l’eau en Méditerranée

Auteur : Oueslati M.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - (IAMM-CIHEAM)

Cohabilitation Université Montpellier III, CIHEAM-IAMM

Grade : Master 2 Recherche. Ingénierie et Gestion des Territoires [IGT]. 2014

Résumé
Les ressources en eau se trouvent soumises à des pressions excessives de prélèvement ou de pollution. Un grand nombre des pays du monde sont confrontés à des risques de pénurie y compris les pays méditerranéens. Face à cette situation critique, il est nécessaire d’adapter les usages et d’utiliser la ressource de façon économe et optimale. Pour ce faire, les acteurs de l’eau dans la plupart des régions du monde tentent de promouvoir la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE). Cependant « On ne peut bien gérer que ce que l’on connaît ! ». Pour bien connaitre nos disponibilités en eau, nous aurons besoins des systèmes d’information performants et développés. Ce stage vise à montrer la nécessité de développement et de création des systèmes d’information dans le sud de la Méditerranée (Tunisie, Maroc, Liban). La valeur du présent travail implique une comparaison entre les pays cités avec ceux du nord de la Méditerranée (France et Espagne) étant considérés comme des pays de référence. Le but serait d’obtenir un financement pour le projet de création d’une plateforme de connaissance sur l’eau en Méditerranée. Les résultats de ce travail montrent que les pays du Sud s’investissent autant que les pays du Nord et même plus dans la production de l’information, qui est une composante essentielle du système d’information, cette information mérite donc d’être enregistrée pour qu’elle soit utilisée le plus possible en cas de besoin. De plus l’amélioration que peut apporter le projet permettra à certains pays du Sud d’atteindre un niveau correct par rapport au niveau européen et incitera les autres à investir encore plus. Ce stage souligne la nécessité d’investir dans le domaine de la bancarisation des données.

Mots-clés : GESTION DES EAUX ; GESTION INTEGREE ; SYSTEME D’INFORMATION ; RESSOURCE EN EAU ; ANALYSE COMPARATIVE ; REGION MEDITERRANEENNE

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 19 mars 2015, mise à jour le 14 novembre 2017