Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Structure, dynamique et fonctionnement de la population de caille des blés au Maroc : Cas du périmètre irrigué de Tadla

Université Mohammed V - Agdal (2013)

Structure, dynamique et fonctionnement de la population de caille des blés au Maroc : Cas du périmètre irrigué de Tadla

Ichen, Abdellah

Titre : Structure, dynamique et fonctionnement de la population de caille des blés au Maroc : Cas du périmètre irrigué de Tadla

Auteur : Ichen, Abdellah

Université de soutenance : Université Mohammed V - Agdal

Grade : Doctorat 2013

Résumé
La caille des blés est considérée parmi les oiseaux nécessitant des mesures de conservation. En revanche les données relatives à cette espèce gibier sont très fragmentaires et ponctuelles et permettent une vue relativement vague de sa bio-écologie au Maroc. Cette thèse s’inscrit dans cette démarche et vise à étudier et actualiser l’information à propos de la caille des blés dans la plaine de Tadla, l’un des plus grands et des plus importants périmètres du Maroc. Quatorze stations ont été définies pour la réalisation de notre étude. Ces stations présentent une importante variabilité spatiale des deux parties de la plaine agricole de Tadla (Béni Amir et Béni Moussa). Elles présentent également une plus grande similarité en termes de mode d’occupation du sol qu’est en partie structuré par l’impact des activités humaines. Une station correspond à une portion de paysage composée de céréales, cultures fourragères, d’olivier, et d’autres cultures (betterave, sésame…). Dans un premier temps notre étude a permis une analyse temporelle de dénombrement de la population de caille des blés sur l’ensemble des stations. De plus nos résultats ne montrent aucune influence des caractéristiques du milieu sur nos dénombrements de la caille. Notre suivi n’a pas permis de différencier quant aux caractères biométriques classiques les caractéristiques des oiseaux migrateurs de la caille des blés. La Biométrie de toutes les cailles étudiées (poids, aile, tarse) est identique à celle enregistrée pour la métapopulation occidentale de la caille des blés Coturnix coturnix en France, Espagne, Portugale et Maroc. Dans la plaine de Tadla, la saison de reproduction de la caille se termine en mois d’août. Pendant cette période on assiste à un seul arrivage de la caille des blés migratrice étalé dans le temps auquel s’ajoutent des déplacements de transhumance. De plus, nos résultats indiquent une forte participation des jeunes de cette espèce à l’effort de reproduction. Un renouvellement très important et plus rapide a été montré chez notre espèce. Nous avons montré un allongement de la période de reproduction de la caille des blés dans la plaine de Tadla en 2010 par rapport à ce qu’a été signalé dans la bibliographie. Nous avons ensuite étudié les caractéristiques d’installation de chacun des nids suivis de cette espèce. Au final, pour accumuler un maximum des données scientifiques sur la caille des blés et pouvoir orienter concrètement la préservation de cette espèce, une étude approfondie de toute la métapopulation occidentale s’est avéré indispensable notamment que la variabilité introduite par les mouvements migratoires aux populations locales est importante. A partir de notre étude, des stratégies de conservation sont proposées.

Mots clés : Biologie de la conservation — Gestion des espèces gibiers — Maroc — Périmètre irrigué — Plaine de Tadla — Population — Caille des blés — Ecologie — Menace — Conservation

Présentation (Toubk@l)

Version intégrale (65,9 Mb)

Page publiée le 30 mars 2015, mise à jour le 9 janvier 2018