Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Création d’une boutique d’intrants agricoles. Commune urbaine de Tchirozérine (Niger)

2013

Création d’une boutique d’intrants agricoles. Commune urbaine de Tchirozérine (Niger)

Niger

Titre : Création d’une boutique d’intrants agricoles. Commune urbaine de Tchirozérine (Niger)

Pays : Niger

Dates : 2013

Partenaires : Commune urbaine de Tchirozérine ; Ville de Lannion

Contexte :
La zone de Tigdifa est enclavée depuis le début du conflit armée. Malgré le retour progressif de la paix, beaucoup des partenaires hésitent à investir dans cette zone. La population semble laisser à son sort alors qu’elle éprouve un réel besoin d’appui. Il se pose une réelle difficulté d’approvisionnement des intrants et la surenchère de quelques rares commerçants (grands usuriers) présents dans la zone. C’est pour pallier à ce déséquilibre que la commune s’est intéressée à mettre en place une boutique d’intrants agricoles aux maraichers. C’est aussi pour la commune l’occasion de briser ce tabou d’insécurité jadis considéré comme principal caractéristique de la zone.

Description du projet
La commune urbaine de Tchirozérine assure la maîtrise d’ouvrage du micro projet. La stratégie de réalisation de ce microprojet repose sur les activités suivantes :
1) Une mission d’information, de sensibilisation et de structuration des coopératives pour permettre une meilleure internalisation du projet
2) La mise en place de la boutique : il est attendu des bénéficiaires la mise à disposition d’un local qui au besoin sera réhabiliter afin qu’il réponde aux normes d’un magasin pouvant abriter une boutique d’intrants agricoles. Les intrants agricoles prévus seront acheté auprès de l’agence de la Centrale d’Approvisionnement d’Intrants et Matériels Agricoles (CAIMA) d’Agadez). La mairie procédera à un achat direct
3) Une mission de formation du COGES et des jardiniers sera conduite par l’ATD de la commune, au besoin appuyé par l’équipe opérationnelle de la coopération. Les formations qui se tiendront sur place à Tigdifa et seront animées par le service agricole. Formation du COGES et mise en relation. Formation des jardiniers en technique de compostage. Cent cinquante (150) jardiniers seront formés sur trois (3) sites distinctes.
4) Le suivi du microprojet

Coût total de l’opération : 7000 EUROS

Commission Nationale de la Coopération Décentralisée

Page publiée le 15 avril 2015, mise à jour le 12 avril 2018