Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Afrique de l’Ouest → Les éleveurs donnent de la voix pour nourrir les villes (Afrique de l’Ouest)

2014

Les éleveurs donnent de la voix pour nourrir les villes (Afrique de l’Ouest)

Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Mali, Sénégal)

Titre : Les éleveurs donnent de la voix pour nourrir les villes (Afrique de l’Ouest)

Pays : Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Mali, Sénégal)

Date : 2014 (36 mois)

Programme : Promotion de l’agriculture familiale en Afrique de l’Ouest | Nourrir les villes !

Porteur du projet : APESS (Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane), Burkina Faso

Contexte
L’élevage sahélien est un secteur économique important mais les espaces pastoraux sont sous pression. Or, la consommation de viande devrait augmenter de 30 % d’ici 10 à 15 ans en Afrique de l’Ouest. Les éleveurs doivent améliorer la qualité sanitaire de la viande et du lait pour répondre à la demande urbaine et se faire entendre pour être soutenus. Car certains pays choisissent toujours de privilégier les importations à bas coûts (abats et volailles en découpe, poudre de lait, etc.)

Principales activités
1. Les leaders éleveurs se forment aux enjeux des filières lait et viande et au plaidoyer sur 5 territoires et au niveau national pour chacun des 3 pays ;
2. Ils construisent des positions communes, identifient des opportunités politiques et définissent une stratégie globale de plaidoyer ;
3. Ils organisent des campagnes de plaidoyer auprès des autorités locales pour améliorer durablement l’environnement des filières élevages et renforcer leur place dans l’alimentation des villes.

Bénéficiaires : Directs : 8 600 familles Indirects : 30 000 familles

Partenaires : Gret, France ; Réseau Bilital Maroobé (RBM) ; Organisations paysannes membres des plateformes nationales du ROPPA

Financement : Fondation de France : 50 000 €

Présentation : CFSI

Page publiée le 24 avril 2015, mise à jour le 31 mars 2018