Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2013 → Projet d’appui à la formulation de la politique semencière nationale (Tchad)

2013

Projet d’appui à la formulation de la politique semencière nationale (Tchad)

Tchad

Titre : Projet d’appui à la formulation de la politique semencière nationale (Tchad)

Code du projet : TCP/CHD/3403

Pays : Tchad

Durée : 22 mois (Septembre 2013 - juin 2015)

Contexte
La situation actuelle de désorganisation et de désarticulation de toutes les composantes du secteur semencier national ainsi que l’absence de coordination entre les différentes interventions dans le domaine nécessite la mise en place d’une politique de développement afin que le gouvernement puisse élaborer sa vision du développement du secteur semencier et puisse planifier les investissements nécessaires dans le court/moyen terme. Cette politique semencière est l’une des principales composantes de la politique de développement du monde rural en cours de formulation.
Une bonne politique semencière est définie comme une “ vision partagée” par tous les principaux acteurs pour le développement du secteur. Elle stipule clairement les objectifs de l’industrie semencière et les conditions de leur réalisation. Elle définit les rôles et responsabilités des acteurs clés du secteur ainsi que les mécanismes de coordination. La politique semencière doit être adaptée au stade de développement du secteur semencier du pays et également aux différents types de systèmes semenciers qui coexistent dans un même pays (secteur semencier communautaire, secteur privé commercial…).

Objectifs
L’objectif général est de doter le Tchad d’une politique semencière nationale lui permettant une meilleure organisation de la filière tout en dégageant la vision, les orientations, la stratégie, les rôles et responsabilités des différentes parties prenantes. Ce qui évitera un pilotage à vue.
Ces dispositions entraineront forcément une amélioration de la disponibilité et de l’accessibilité aux semences de qualité, une augmentation sensible de la productivité des exploitations et des rendements des cultures, l’amélioration des revenus des producteurs et distributeurs de semences, des producteurs agricoles, l’incitation des opérateurs à la transformation des produits ainsi que l’amélioration de la balance commerciale du pays.

Organisations des Nations Unies : FAO
Budget : 300 000 USD

FAO Tchad

Page publiée le 5 mai 2015, mise à jour le 17 mai 2019