Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2011 → Projet de bassins de rétention et de Valorisation de Forages - BARVAFOR | Senegal

2011

Projet de bassins de rétention et de Valorisation de Forages - BARVAFOR | Senegal

Sénégal

Titre : Projet de bassins de rétention et de Valorisation de Forages - BARVAFOR | Senegal

Pays : Sénégal
Lieu : Régions de Diourbel, Fatick, Kaolack, Kaffrine et Thiès

Durée : 2011 - 2016

Contexte
L’agriculture constitue la principale activité économique en zone rurale. Elle contribue de façon croissante à la formation du produit intérieur brut (PIB) et occupe une large part de la population active au Sénégal. En outre, elle demeure la principale base d’un développement artisanal et industriel. Aussi, face à l’accroissement démographique et à l’urbanisation croissante, l’augmentation de la production agricole nationale devient-elle une condition nécessaire pour assurer la sécurité alimentaire du pays. Les politiques nationales en la matière sont donc orientées pour favoriser celle-ci.

La coopération sénégalo-belge a défini deux secteurs prioritaires de concentration pour les années de 2010 à 2013, dont celui de l’hydraulique et de l’assainissement. A la différence des interventions antérieures de l’Agence Belge de Développement dans ce secteur, il s’agit cette fois d’orienter les futures actions vers l’appui au développement économique, en particulier dans l’agriculture et le développement rural.

C’est dans ce contexte que l’Etat du Sénégal a demandé un appui en eau productive dans cinq régions. Pour répondre à ce besoin, le Sénégal et la Belgique ont conçu ensemble le Projet de Bassins de Rétention et de Valorisation de Forages. Le projet s’inscrit dans le cadre du processus sénégalais de décentralisation et de la complémentarité effective entre acteurs belges (ONG et CTB).

Objectif
Son objectif général est d’assurer le bien-être des populations rurales par l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement, principalement les OMD 1 : réduction de la pauvreté de la faim ; et 7 : environnement durable. Le projet vise plus particulièrement à renforcer la production agro sylvo pastorale, méthode d’agriculture qui concilie les arbres, la production végétale et la production animale, dans les zones rurales des régions de Diourbel, Fatick, Kaffrine, Kaolack et Thiès. Le principal outil qui sera utilisé pour accéder à ce renforcement est l’accès durable à l’eau productive.

Mise en œuvre : Direction des Bassins de Rétention et des Lacs Artificiels (Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural) ; CTB - Agence Belge de développemen

Financement : République du Sénégal Royaume de Belgique

Budget : 7 590 527 000 FCFA
* Contribution sénégalaise : 375 000 000 FCFA (5%)
* Contribution belge : 7 215 527 000 FCFA (95%)

Présentation : Open Aid Be

Page publiée le 28 mai 2015, mise à jour le 10 juin 2020