Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2006 → Programme de Sécurisation de l’élevage et de l’Agriculture Périurbain - PSEAU Niamey (Niger)

2006

Programme de Sécurisation de l’élevage et de l’Agriculture Périurbain - PSEAU Niamey (Niger)

Niger

IRAM - Institut de recherches et d’applications des méthodes de développement

Titre : Programme de Sécurisation de l’élevage et de l’Agriculture Périurbain - PSEAU Niamey (Niger)

Pays de réalisation : Niger

Durée : Du 11/2006 au 12/2008

Présentation
L’objectif principal du PSEAU était d’améliorer l’approvisionnement alimentaire de la ville de Niamey en qualité, volume, coût et régularité, à partir de systèmes de production urbains durables. Le projet était structuré en quatre composantes :
* Appui à l’élevage laitier et à l’aviculture moderne autour de l’agglomération de Niamey, à travers trois groupes d’activités : la concertation et la négociation entre les acteurs, le repérage et la mise au point d’innovations techniques, la mise en place de dispositifs d’appui conseil placés sous la responsabilité des acteurs des filières.
* Appui au maraîchage urbain, à travers les mêmes types d’activités que la première composante.
* Appui à la mise en place de schémas concertés d’aménagement des zones agricoles de la Communauté Urbaine de Niamey, par la réalisation de diagnostics participatifs, l’appui à la réalisation d’actions collectives et la contribution à la définition d’un cadre réglementaire adapté.
* La cellule de coordination et de gestion du projet.

Les principaux bénéficiaires du projet étaient les éleveurs laitiers, les aviculteurs et les maraîchers installés dans l’agglomération ou à proximité ainsi que les consommateurs, les transformateurs de produits alimentaires et les structures de commerce de gros. Les intervenants au sein du projet étaient les organisations socioprofessionnelles, des opérateurs d’appui et services de l’administration. Le PSEAU a notamment permis la construction d’un centre de collecte à Hamdalaye, ayant pour objectif de permettre aux éleveurs de livrer leur lait à proximité de leurs élevages, de contrôler et de limiter les problèmes de qualité du lait liés au transport. L’ensemble de ces activités a coïncidé avec le changement de conjoncture du marché de la poudre de lait en situation de pénurie, relançant fortement l’intérêt des industriels nationaux pour le lait frais

Source de financement : Agence Française de Développement

Présentation : IRAM

Page publiée le 1er juin 2015, mise à jour le 6 juin 2020