Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2009 → Projet d’appui au développement des zones d’élevage au Yémen (PADZEY)

2009

Projet d’appui au développement des zones d’élevage au Yémen (PADZEY)

Yémen

IRAM - Institut de recherches et d’applications des méthodes de développement

Titre : Projet d’appui au développement des zones d’élevage au Yémen (PADZEY)

Pays de réalisation : Yémen

Durée : 01/2009 au 07/2011

Présentation
L’objectif général du projet est le suivant : « améliorer le revenu généré par l’élevage pour les petits producteurs des deux zones d’intervention du projet (West Taiz et la Tihama) »

Les objectifs spécifiques, qui représentent les deux composantes du projet sont :
1. L’amélioration de la production animale dans les deux zones du projet Cette première composante vise à améliorer les résultats technico-économiques des petits producteurs grâce à la réduction des contraintes et des obstacles qui limitent le développement de l’élevage. Cela inclut (i) améliorer la santé animale ; (ii) optimiser l’alimentation animale grâce à une meilleure intégration entre agriculture et élevage ; (iii) améliorer la gestion des troupeaux ; (iv) promouvoir une utilisation durable des ressources fourragères.
2. Amélioration de la commercialisation et de la transformation des produits animaux Cette composante vise à améliorer la valeur ajoutée des produits animaux revenant aux éleveurs. Cela inclut : (i) améliorer la fabrication et la commercialisation des fromages à Taiz ; (ii) améliorer la rentabilité de l’embouche ovine.

Le projet a dû faire face à de nombreuses difficultés depuis son démarrage à la mi-2006 : les activités étaient lentes et le taux de décaissement faible (moins de 30% du budget en fin 2009). En mai 2008, un nouveau coordonnateur national a été nommé. En décembre 2008, la date limite de versement des fonds a été étendue jusqu’à la fin 2010 et le Ministère de l’agriculture et de l’irrigation a décidé de changer l’assistance technique. L’IRAM a été sélectionné et a commencé à opérer à la mi 2009. A la fin 2010, la date limite de versement des fonds a été repoussée une nouvelle fois jusqu’à la fin septembre 2011, de façon à garantir la durabilité des résultats obtenus et à permettre leur capitalisation.

Source de financement : Agence Française de Développement

Présentation (IRAM)

Page publiée le 1er juin 2015, mise à jour le 6 juin 2020