Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2012 → Amélioration de la résilience des populations sahéliennes aux mutations environnementales (REPSAHEL)

2012

Amélioration de la résilience des populations sahéliennes aux mutations environnementales (REPSAHEL)

Afrique de l’Ouest

Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS)

Titre : Amélioration de la résilience des populations sahéliennes aux mutations environnementales (REPSAHEL)

Durée : 2012 – 2017

Pays : Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria et Sénégal)

Présentation
Le projet concerne six pays de l’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria et Sénégal) et le Tchad ; pays concernés par l’Initiative de la Grande Muraille Verte. Il vise à doter les pays ouest africains, le Tchad et les organisations sous-régionales d’outils de suivi et d’observation environnementale en appui à leurs stratégies de développement en mettant l’accent sur les politiques agro-sylvo-pastorales et les programmes de gestion des ressources naturelles. Le projet vise à développer et renforcer les outils de surveillance et de suivi-évaluation des programmes d’action environnementaux au niveau de la région saharo-sahélienne en valorisant et en généralisant les acquis méthodologiques et techniques développés dans le cadre de ROSELT. La finalité du projet est l’amélioration des conditions d’existence des populations au Sahel par une meilleure gestion des ressources naturelles et par le renforcement de leur résilience aux mutations environnementales en cours.

Objectifs spécifiques
•Développement et renforcement des outils de production des données et informations permettant la caractérisation et la surveillance des milieux naturels et des capacités d’adaptation des populations ; •Diffusion des informations produites à travers la mise en place de systèmes de circulation de l’information ciblant décideurs, acteurs de mise en œuvre et populations ; •Prise en compte et intégration des incidences des changements et problématiques environnementaux dans les politiques sectorielles, notamment en renforçant les systèmes de suivi-évaluation ; •Instauration de mécanismes et renforcement des outils permettant une meilleure implication des populations dans le processus décisionnel aux différents niveaux (planification, mise en œuvre et suivi-évaluation).

Bénéficiaires principaux du projet
* Burkina Faso : Le Secrétariat Permanent du Conseil National pour l’Environnement et le Développement Durable (SP/CONEDD) * Mali : L’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (AEDD) * Mauritanie : La Direction de la Programmation, de la Coordination et de l’Information Environnementale/ Ministère l’Environnement et du Développement Durable (DPCIE / MEDD) * Niger : Le Centre National de Surveillance Ecologique et Environnementale (CNSEE) * Nigeria : Ministère Fédéral de l’Environnement * Sénégal : Centre de Suivi Ecologique (CSE) * Tchad : Ministère de l’Environnement et de la Pêche (MEP)

Coordinateur : L’OSS est le coordinateur régional du projet

Financement : DDC Suisse

Présentation : OSS

Page publiée le 1er juin 2015, mise à jour le 8 juillet 2019