Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2013 → Amélioration de la résilience et de la sécurité alimentaire au Burkina Faso

2013

Amélioration de la résilience et de la sécurité alimentaire au Burkina Faso

Burkina Faso

Titre : Amélioration de la résilience et de la sécurité alimentaire au Burkina Faso

Pays : Burkina Faso

Lieu : Communes de Bahn et Solé dans la province du Loroum et la Commune de Bourzanga dans la province du Bam, régions Nord et Centre-Nord.

Date : 2013 (?) 2 ans

Contexte
Dans les régions du Nord et du Centre-Nord, régions les plus touchées par la crise de 2012, la pauvreté des populations reste un objet de préoccupation majeur. Les récurrents déficits céréaliers vécus ces dernières années, la mauvaise pluviométrie, la pauvreté des sols, l’insuffisance des connaissances en techniques agricoles des producteurs, la faible diversification des cultures et d’activités génératrices de revenus, l’augmentation des prix et la perte des cheptels sont autant d’éléments qui fragilisent les moyens de survie des ménages pauvres et très pauvres.
Dans les régions du Nord et du Centre-Nord, 90% de la population vit de l’agriculture tributaire de la pluviométrie ; A l’issue des récoltes (2012), 92% des ménages ne peuvent pas couvrir leurs besoins alimentaires ; 52 communes sur 59 ont été déclarées à risque d’insécurité alimentaire ; En moyenne, en 2011, les taux de malnutrition aiguë globale étaient d’environ 11%, de malnutrition chronique de 32%.

Présentation
La présente action s’inscrit dans la continuité d’un plan de réponse lancé par le gouvernement burkinabé et va même au delà pour traiter des questions de relèvement et de prévention des crises alimentaires.
Elle a pour objectif global de « contribuer à améliorer la sécurité alimentaire des ménages affectés par la crise alimentaire de 2012 ». Son objectif spécifique est d’augmenter la productivité agro-pastorale et les revenus des ménages pauvres et très pauvres pour une plus grande sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Actions
Augmenter et diversifier la production agricole des ménages pauvres et très pauvres
Réhabiliter l’exploitation des périmètres maraîchers
Appuyer l’accès aux intrants, aux semences céréalières et maraîchères
Appuyer l’aménagement et l’exploitation des bas-fonds
Défendre et restaurer les sols / Conserver les eaux et les sols
Améliorer les pratiques alimentaires et nutritionnelles des ménages pauvres et très pauvres •Renforcement des capacités pour la prévention de la malnutrition

Mise en œuvre : Mené sur le terrain par SOS SAHEL International Burkina Faso

Soutiens : ◦Union Européenne ◦Fondation JM Bruneau

Coût du projet : 777 706 €

SOS SAHEL

Page publiée le 5 juin 2015, mise à jour le 14 mai 2019