Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2000 → Etude des potentialités, de la vulnérabilité et de la protection des ressources en eau des aquifères fissurés en zone semi-aride (cas du Plateau d’Oulmès) Maroc

ARES Wallonie-Bruxelles 2000

Etude des potentialités, de la vulnérabilité et de la protection des ressources en eau des aquifères fissurés en zone semi-aride (cas du Plateau d’Oulmès) Maroc

Ressources en Eau, Aquifères

ARES (Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur) Wallonie-Bruxelles

Titre : Etude des potentialités, de la vulnérabilité et de la protection des ressources en eau des aquifères fissurés en zone semi-aride (cas du Plateau d’Oulmès) Maroc

Pays : Maroc

Durée : 2000-2004

Contexte
Le plateau d’Oulmès constitue depuis quelques années, une zone tout à fait particulière où de nombreuses cultures fruitières sont entreprises. Dans la zone étudiée (environ 80 km2), sont exploitées les eaux minérales de Sidi Ali ainsi que les eaux minérales naturellement pétillantes des sources d’Oulmès qui sont les principales eaux minérales commercialisées au Maroc. Dans le même temps, situation paradoxale, les besoins en eau potable pour les populations rurales locales sont loin d’être suffisants, voire même inexistants.
Dans cette zone semi-aride, un problème aigu de développement durable se pose en termes de quantité et de qualité des eaux souterraines. Ce problème a des conséquences immédiates pour les populations locales en terme de distribution d’eau potable et en terme de maintien d’activités rentables en zone rurale.

Descriptif
Le projet se fixe deux objectifs généraux : •la réalisation d’une approche méthodologique d’identification des réservoirs fissurés en zone aride et semi-aride et d’évaluation des ressources en eaux (quantité d’eau) •l’étude des transferts des polluants dans les réservoirs souterrains fissurés.
Les objectifs particuliers du projet sont les suivants : •réaliser une étude rigoureuse et scientifiquement irréprochable de la situation des aquifères fissurés du plateau d’Oulmès en termes de quantité d’eau et de qualité d’eau •intégrer toutes les observations et données dans des modèles d’écoulement et de transport de contaminant permettant, après calibration, de simuler différents scénarios d’utilisation des nappes aquifères et de contaminations •tracer une carte de la vulnérabilité des eaux souterraines dans la région étudiée afin de faciliter les prises de décision sans menacer la durabilité du développement.

Coordonnateur : Alain DASSARGUES, ULg

Partenaires : École nationale de l’Industrie minérale ; FUSAGx Unité d’Hydraulique Agricole

Financement : 9.935.637 BEF

Présentation : ARES

Page publiée le 15 octobre 2015, mise à jour le 29 octobre 2017