Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2014 → ACASIS : Alerte aux Canicules Au Sahel et à leurs Impacts sur la Santé

Agence Nationale de la Recherche (France) 2014

ACASIS : Alerte aux Canicules Au Sahel et à leurs Impacts sur la Santé

Canicule Sahel Santé

Agence Nationale de la Recherche (France)

Titre : ACASIS : Alerte aux Canicules Au Sahel et à leurs Impacts sur la Santé

Région : Sahel

Référence projet : ANR-13-SENV-0007

Date : Début et durée janvier 2014 - 48 mois

Contexte
Alors que l’impact des vagues de chaleur sur la santé publique a été largement étudié dans les pays développés, en particulier après l’événement intense de l’été 2003 sur l’Europe de l’ouest, pas d’effort a été fait pour les détecter et évaluer leurs impacts dans les pays moins développés, en particulier en Afrique, alors que le climat est plus chaud et les capacités d’adaptation sont faibles

Objectifs
L’objectif principal ACASIS est de mettre en place un système d’alerte pré-opérationnel en Afrique de l’ouest concernant les vagues de chaleur, adapté au risqué de santé des populations locales. C’est un projet de démonstration centré sur le Sénégal et Burkina où les services météorologiques nationaux ont déjà commencé à développer des produits dédiés aux liens entre climat et santé, et où les sites de suivi de démographie et de santé existent depuis plus décennies pour certains. A partir de bases de données dont la qualité aura été évaluée, on s’intéressera d’abord à la dynamique des vagues de chaleur et leurs structures atmosphériques, de même que leur évolution sur les dernières décennies. Leur prévisibilité à court et moyen terme sera évaluée sur des ensembles multi-modèles.
En parallèle, les études épidémiologiques associées aux interviews sur les sites de suivi démographique seront conduits afin d’évaluer la vulnérabilité physiologique et sociale des populations africaines aux températures élevées. Ceci permettra de définir des indicateurs bio-météorologiques adaptés afin d’être intégrés dans le système d’alerte. Avec l’ensemble de ces résultats, et y associant des procédures de désagrégation pour faire le lien entre l’échelle synoptique des vagues de chaleur et les indicateurs locaux, nous mettrons en place un système de démonstration d’alerte qui s’appuiera sur la plateforme « MISVA » issue d’une collaboration entre Meteo-France, l’OMP et l’ANACIM (agence météorologique du Sénégal).

Mise en œuvre
Pour réaliser ce projet un consortium pluri-disciplinaire a été constitué réunissant climatologues, spécialistes des processus et paramétrisations physiques dans les modèles de climat, météorologistes, biostatisticiens, démographes, socio-économistes, épidémiologistes, géographes, et les agences météorologiques opérationnelles.

Coordinateur : Serge JANICOT (Laboratoire d’Océanographie et du Climat : Expérimentation et Approches Numériques)

Partenaires  : ANACIM Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Meteorologie ; CRSN Centre de Recherche en Santé de Nouna – BF ; CRC - Univ. Dijon Centre de Recherches de Climatologie / Biogéosciences ; CSE Centre de Suivi Ecologique – Sénégal ; CNRM-GAME / DR14 CNRS Centre National de Recherches Météorologiques - Groupe d’études de l’Atmosphère Météorologique ; DGM Direction Générale de la Météorologie ; ISSP Institut Supérieur des Sciences de la Population ; LOCEAN - IRD Laboratoire d’Océanographie et du Climat : Expérimentation et Approches Numériques ; LPAOSF Laboratoire de Physique de l’Atmosphère et de l’Océan Siméon Fongang ; LPED / IRD Laboratoire Population Environnement Développement ; MP - DR14 CNRS Service de Données de l’Observatoire Midi-Pyrénées ; UGB Université Gaston Berger - Sénégal

Financement : Aide de l’ANR 1 259 908 euros

Présentation : ANR

Page publiée le 8 septembre 2015, mise à jour le 30 novembre 2017