Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2014 → CERAO Auto-adaptation des agro-socio-écosystèmes tropicaux face aux changements globaux ? Etude à long terme en vue d’une intensification écologique de la production de céréales dans les zones de savanes en Afrique de l’Ouest

Agence Nationale de la Recherche (France) 2014

CERAO Auto-adaptation des agro-socio-écosystèmes tropicaux face aux changements globaux ? Etude à long terme en vue d’une intensification écologique de la production de céréales dans les zones de savanes en Afrique de l’Ouest

Productions céréales - Savanes

Agence Nationale de la Recherche (France)

Titre : CERAO Auto-adaptation des agro-socio-écosystèmes tropicaux face aux changements globaux ? Etude à long terme en vue d’une intensification écologique de la production de céréales dans les zones de savanes en Afrique de l’Ouest

Région : Afrique de l’Ouest

Référence projet : ANR-13-AGRO-0002

Date : Début et durée janvier 2014 - 48 mois

Programme ANR : Viabilité et Adaptation des Ecosystèmes Productifs, Territoires et Ressources face aux Changements Globaux (AGROBIOSPHERE) 2013

Objectifs
L’objectif du projet CERAO est de contribuer à l’amélioration de la production agricole dans les régions semi-arides en Afrique de l’Ouest en identifiant les processus écologiques et sociales déterminant la viabilité et la durabilité des agro-socio-écosytèmes dans un contexte risque climatique et socio-économique. L’hypothèse principale est que les agro-socio-écosystèmes ont une capacité d’adaptation à des contraintes climatiques ou démographiques. Ces voies d’adaptation se référent au fonctionnement des écosystèmes naturels. Ainsi, l’observation et l’analyse des trajectoires d’agro-socio-écosystèmes ayant été sous de telles contraintes en considérant les concepts issus des sciences de l’écologie ou de la complexité peuvent permettre d’identifier des voies d’intensification écologique de la production de céréales.
L’objectif spécifique du projet sera d’analyser et de modéliser les trajectoires de divers agro-socio-écosystèmes dans un contexte de fortes contraintes climatiques et socio-économiques. Le projet reposera sur une analyse diachronique et multidisciplinaire dans le Bassin Arachidier du Sénégal. Au cours des dernières décennies cette région a subi une forte péjoration pluviométrique et une forte croissance démographique. L’Observatoire population santé de Niakhar sur lequel trois agro-socio-écosystèmes contrastés ont été identifiés. Leurs trajectoires au cours des dernières décades seront analysées en termes de structure sociale, de systèmes de culture, de système d’élevage et de la gestion de la fertilité des sols.

Coordinateur : Dominique MASSE (Laboratoire mixte international Intensification écologique des sols cultivés en Afrique de l’Ouest LMI IESOL / UMR ECO&SOLS)

Partenaires  : DIADE - IRD Diversité Adaptation Développement des Plantes ; LPAOSF laboratoire de Physique de l’atmosphère et de l’océan-Simon Fangang ; IESOL - IRD Laboratoire mixte international Intensification écologique des sols cultivés en Afrique de l’Ouest LMI IESOL / UMR ECO&SOLS ; LNRPV Laboratoire National de Recherche sur les Productions Végétales ; LPED - IRD Laboratoire Populations Environnement Développement LPED ; SELMET - CIRAD ES Systèmes d’élevage tropicaux et méditerranéens

Financement Aide de l’ANR : 628 931 euros

Présentation : ANR

Page publiée le 12 septembre 2015, mise à jour le 15 octobre 2017