Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2009 → DS3-MAL Stratégies de survie en saison sèche chez les vecteurs majeurs de paludisme en Afrique

Agence Nationale de la Recherche (France) 2009

DS3-MAL Stratégies de survie en saison sèche chez les vecteurs majeurs de paludisme en Afrique

Paludisme Vecteurs

Agence Nationale de la Recherche (France)

Titre : DS3-MAL Stratégies de survie en saison sèche chez les vecteurs majeurs de paludisme en Afrique

Région : Aride

Référence projet : ANR-08-MIEN-0006

Date : Début et durée janvier 2009 - 48 mois

Programme ANR : Maladies Infectieuses et environnement (MIE) 2008

Contexte
Dans la zone tropicale, le paludisme reste une maladie à fort impact en termes de santé publique et de développement socio-économique. En Afrique sub-saharienne, les moustiques du complexe Anopheles gambiae sont les vecteurs majeurs. Des manques identifiés depuis des décennies dans les connaissances de la biologie des vecteurs grèvent l’efficacité de la lutte anti-vectorielle. En particulier, chez An. gambiae et An. arabiensis, les stratégies de survie des populations pendant la longue saison sèche dans les zones de savanes arides, restent hypothétiques. Une meilleure connaissance de ces stratégies et la compréhension des mécanismes impliqués dans la présence des vecteurs dès les premières pluies, procureront la base scientifique innovante d’un contrôle des vecteurs d’autant plus efficace qu’il interviendrait à un moment où les populations de vecteurs sont les plus faibles et dans des conditions climatologiques et environnementales particulièrement défavorables

Descriptif
Le projet est divisé en 4 tâches (WP) complémentaires qui permettront d’analyser d’une manière exhaustive les phénotypes exprimés par ces vecteurs quand ils sont exposés aux conditions défavorables de la saison sèche et d’en identifier les déterminants biologiques et environnementaux.
La dynamique des populations d’An. gambiae (formes M et S) et d’An. arabiensis sera suivie sur le terrain pendant 2 ans et une attention particulière sera portée à l’enregistrement des paramètres biologiques (phénologie des gîtes larvaires) et environnementaux (température, humidité, photopériode) connus pour initier les stratégies de diapause et/ou de migration décrites chez les insectes présentant une dynamique similaire (WP1). Une étude fine du comportement des vecteurs avant, pendant et après la saison défavorable sera réalisée en parallèle dans une serre exposée aux conditions climatiques ambiantes et à l’intérieure de laquelle l’écosystème des moustiques sera reproduit, ce qui permettra une description précise des phénotypes (WP2). Des colonies seront établies en insectarium à partir de moustiques capturés sur le terrain et leur élevage en enceintes climatiques permettra l’analyse précise des stimuli déclenchant les phénotypes observés chez les populations naturelles (WP3). Les signatures physiologiques associées à chaque phénotype seront précisées par une étude pionnière du métabolome global de ces insectes (techniques GC-MS et UPLC) et les changements hormonaux sous-jacents seront identifiés par HPLC et RIA permettant le dosage des hormones de croissance, des amines biogéniques et des ecdysteroides (WP4). - Le projet permettra de connaître en détail la capacité des espèces du complexe An. gambiae (M, S et An. arabiensis) à entrer en dormance (diapause et/ou quiescence) ou à initier une migration à longue distance. Ces phénotypes seront décrits aux niveaux métabolique et hormonal, et leurs conditions d’expression seront identifiées.

Coordinateur : INSTITUT DE RECHERCHE POUR LE DEVELOPPEMENT - IRD (INSTITUT DE RECHERCHE POUR LE DEVELOPPEMENT - IRD)

Partenaires  : CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE BRETAGNE ET PAYS- DE-LA-LOIRE ; INSTITUT DE RECHERCHE POUR LE DEVELOPPEMENT - IRD

Financement Aide de l’ANR : 320 000 euros

Présentation : ANR

Page publiée le 5 septembre 2015, mise à jour le 7 novembre 2017