Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2007 → IRCAAM Influence réciproque des climats d’Afrique de l’Ouest, du Sud et du bassin méditerranéen

Agence Nationale de la Recherche (France) 2007

IRCAAM Influence réciproque des climats d’Afrique de l’Ouest, du Sud et du bassin méditerranéen

Climats Influence

Agence Nationale de la Recherche (France)

Titre : IRCAAM Influence réciproque des climats d’Afrique de l’Ouest, du Sud et du bassin méditerranéen

Région : Afrique

Référence projet : ANR-06-VULN-0007

Date : Début et durée janvier 2007 - 36 mois

Programme ANR : Vulnérabilité : climat et milieux (Vulnérabilité) 2006

Descriptif
Alors que les modèles de circulation générale couplés océan-atmosphère sont aujourd’hui largement utilisés aussi bien en prévision saisonnière que dans les scénarios climatiques du 21ème siècle, la compréhension de la variabilité climatique naturelle s’est longtemps appuyé sur des simulations atmosphériques forcées par des températures de surface de la mer (TSM), dans lesquelles l’atmosphère est supposée répondre à la variabilité océanique. Nous proposons ici de compléter ce point de vue en utilisant des simulations atmosphériques guidées (modèles du CNRM et de l’IPSL), c’est à dire rappelées régionalement (domaine de mousson) vers des ré-analyses dont on conservera tout ou partie de la variabilité temporelle.
Le but est de déterminer quelles contraintes fait peser le climat de mousson Indien ou Ouest Africain sur l’autre région de mousson et sur le bassin Méditerranéen, indépendamment de toute influence océanique. Le rôle des rétroactions liées aux TSM ne sera exploré que dans un second temps, en comparant ces simulations guidées à des expériences similaires mais couplées à une couche de mélange océanique.
De manière symétrique, l’influence des rétroactions continentales sera évaluée en relaxant l’humidité du sol vers la climatologie du modèle. Par ailleurs, la base de données mise en place à l’occasion des simulations couplées réalisées pour le 4ème rapport d’évaluation du GIEC sera mise à profit pour étudier de manière moins approfondie mais systématique les téléconnexions inter-mousson et mousson-Méditerranée dans d’autres modèles, ainsi que leur évolution prévue au cours du 21ème siècle.

Coordinateur : CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE MIDI-PYRENEES

Partenaires  : CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE ILE-DE-FRANCE SECTEUR OUEST ET NORD ; CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE MIDI-PYRENEES

Financement Aide de l’ANR : 223 419 euros

Présentation : ANR

Page publiée le 9 septembre 2015, mise à jour le 5 novembre 2017