Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2013 → Programme d’appui à la Formation professionnelle rurale au Niger (FOPROR) Régions de Dosso et Maradi

2013

Programme d’appui à la Formation professionnelle rurale au Niger (FOPROR) Régions de Dosso et Maradi

Niger

Titre : Programme d’appui à la Formation professionnelle rurale au Niger (FOPROR) Régions de Dosso et Maradi

Pays : Niger

Durée : Phase 2 : 2013-2016 (3 ans)

Objectif
Swisscontact veut contribuer à l’amélioration des conditions de vie des jeunes en milieu rural dans les régions de Dosso et de Maradi, par la mise en place d’un système de formation et d’insertion professionnelle de proximité.

Descriptif
Lors de la première phase du projet, Swisscontact a mené une étude qui a montré que les jeunes ruraux sont peu ou pas formés et qu’ils manquent d’informations sur les possibilités de formation, sur les métiers existants et sur les opportunités d’emploi dans leur région. Pourtant, une fois formés, les jeunes ont un véritable potentiel d’insertion en zones rurales. Avec FOPROR, Swisscontact et ses partenaires accompagnent donc les jeunes vers des activités porteuses : agriculture, élevage, aviculture, para-vétérinaire, maraîchage, métiers liés à l’hydraulique, mécanique rurale, etc. Grâce à des formations en adéquation avec les besoins de leur région et un accompagnement de qualité, le projet FOPROR permet une insertion rapide et durable des jeunes sur le marché du travail.

Groupe cible du projet : Les jeunes (filles et garçons) non-scolarisés et déscolarisés, âgés de 12 à 30 ans.

Résultats
FO­PROR compte quatre com­po­santes com­plé­men­taires qui per­mettent une prise en charge glo­bale des jeunes :
1 . L’information et l’orientation, grâce à des entretiens et de la documentation, pour que les jeunes se dirigent vers des formations en adéquation avec les besoins du marché.
2. La formation professionnelle rurale, avec cinq dispositifs de formation qui ont été expérimentés et mis en place : l’apprentissage, les Sites Intégrés de Formation Agricole (SIFA), le Centre de Formation aux Métiers (CFM), la formation initiale professionnalisante (FIP) et la formation continue.
3. L’accompagnement vers l’insertion, grâce à un accompagnement individualisé du jeune par un conseiller compétent en matière d’insertion professionnelle.
4 . L’accès aux financements, grâce à des dispositifs d’épargne et de crédit pour la création de micro-entreprises, afin que les bénéficiaires des formations puissent se mettre à leur compte.

Financement : DDC

Swisscontact

Page publiée le 27 juin 2015, mise à jour le 16 mai 2019