Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2006 → Projet de Cogestion des Ressources Naturelles de l’Aïr et du Ténéré (Niger)

2006

Projet de Cogestion des Ressources Naturelles de l’Aïr et du Ténéré (Niger)

Niger

Titre : Projet de Cogestion des Ressources Naturelles de l’Aïr et du Ténéré (Niger)

Pays : Niger

Zone d’intervention : Communes de Timia, Iférouane, Gougaram et Tabelot

Durée : Septembre 2006 à décembre 2013

Domaine d’intervention : gestion durable des terres

Partenaires : GEF, GOUVERNEMENT

Présentation
Lancé en Septembre 2006, le projet COGERAT rentre dans sa sixième et dernière année d’exécution d’activités sur le terrain. A ce titre, un accent particulier sera mis sur le renforcement des capacités techniques et de gestion des bénéficiaires en vue d’une plus grande appropriation et pérennisation des acquis, la poursuite des actions de gestion durable des terres, la mise en œuvre de l’accord Etat-communes de cogestion des ressources de la RNNAT, la pérennisation du système décentralisé de gestion des ressources naturelles de la réserve de l’Aïr–Ténéré, le suivi-évaluation et la capitalisation, l’évaluation finale et la clôture du projet.

Un système pérenne de cogestion Etat – Communes des ressources naturelles dans la Réserve Naturelle Aïr–Ténéré et ses zones connexes a été mis en place et est fonctionnel. Ce résultat important a pu être obtenu grâce notamment à : •La mise en place d’un principe de partenariat entre les communautés et les services techniques du Ministère l’Hydraulique et l’Environnement à travers l’accord de cogestion. •La mise en place d’un comité de pilotage et de suivi de la mise en œuvre de l’accord Etat-communes de cogestion des ressources de la Réserve Naturelle Nationale de l’Aïr et du Ténéré ; •La mise en place d’une Association Intercommunale de Gestion durable des Ressources Naturelles, •La mise en place suivie de renforcement de capacités des comités villageois de suivi et d’entretien des ouvrages communautaires de gestion durable des terres et de gestion des ressources naturelles ; •La mise en place et du renforcement des capacités des brigades communautaires de surveillance des ressources de la RNNAT ; •La mise en place de comité de base de Cogestion et des structures locales de cogestion des ressources naturelles ;

Financement : 2012 : PNUD $ 400 000 - GEF $ 188 500 - Gouvernement $ 100 000 - Gouvernement (nature) $ 80 000

Présentation : PNUD

Page publiée le 29 juin 2015, mise à jour le 6 juin 2020