Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Niger → 2010 → Caractérisation biophysique des ressources ligneuses dans les zones dégradées et reverdies au Sahel : cas du département de Mayahi

Université Abdou Moumouni Niamey (2010)

Caractérisation biophysique des ressources ligneuses dans les zones dégradées et reverdies au Sahel : cas du département de Mayahi

BOUBACAR Halimatou

Titre : Caractérisation biophysique des ressources ligneuses dans les zones dégradées et reverdies au Sahel : cas du département de Mayahi

Auteur : BOUBACAR Halimatou

Université de soutenance : Université Abdou Moumouni Niamey – Niger Faculté des Sciences et Techniques

Grade : D.E.A 2010

Résumé
Depuis les sécheresses des années 1973-74 et 1984-85, l’environnement au Niger a subi une dégradation accélérée. Pour inverser les tendances, les populations rurales et l’état du Niger, appuyés par plusieurs partenaires techniques ont entrepris des activités de restauration des milieux. La présente étude porte sur certains espaces de ces activités. Elle a été conduite sur un site dégradé et un site reverdi de deux terroirs du département de Mayahi. Il s’agit, à travers ces travaux de recherche, de faire une caractérisation biophysique des ressources ligneuses de ces deux sites. La méthodologie a consisté d’abord en un relevé floristique dans des placettes rectangulaires de 50m x 40m disposées le long des transects allant du centre du village vers la brousse. Cela a permis d’inventorier les différentes espèces rencontrées, leurs recouvrements ainsi que leurs paramètres dendrométriques. Une enquête ethnobotanique menée auprès des villageois a permis de reconstituer l’historique (dynamique) de la végétation ligneuse, les espèces disparues, menacées, locales, introduites et à introduire et enfin l’utilisation de ces espèces. Pour l’analyse des données, nous avons utilisé le logiciel STATISTICA. L’analyse, réalisée par site, est faite sur une matrice de 48 relevés et 23 espèces. La densité est de 49 individus/ha dans le site reverdi et 39 individus/ha dans le site dégradé. Le recouvrement moyen est plus dense dans le site reverdi (2,78%) que dans le site dégradé (0,81%). Pour la hauteur, la majorité des ligneux des deux sites se retrouvent dans les classes de [1,5-2[et [2-5[. Ils représentent 56,44% du total des individus recensés dans le site reverdi et 67,04% dans le site dégradé. Concernant le diamètre de la circonférence, c’est uniquement au niveau du site reverdi qu’on note la présence des individus appartenant à la classe [15-25cm [et des individus ayant un diamètre ≥à25. Les résultats obtenus de l’analyse ont permis d’individualiser 3 groupements floristiques dans chacun des deux sites dont les plus riches en espèces évoluent sur des sols à texture sableuse.

Mots clés : site reverdi, site dégradé, département de Mayahi, ressources ligneuses, groupements floristiques.

Présentation (Catalogue Collectif)

Version intégrale (Stockholm Resilience Centre)

Page publiée le 27 décembre 2015, mise à jour le 21 février 2020