Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2013 → Favoriser l’insertion des petits producteurs de noix de cajou et de sésame dans le commerce international, par la diffusion d’information utile et régulière

2013

Favoriser l’insertion des petits producteurs de noix de cajou et de sésame dans le commerce international, par la diffusion d’information utile et régulière

Régional : Côte d’Ivoire / Burkina Faso / Mali / Sénégal

Titre : Favoriser l’insertion des petits producteurs de noix de cajou et de sésame dans le commerce international, par la diffusion d’information utile et régulière

Pays : Régional : Côte d’Ivoire / Burkina Faso / Mali / Sénégal

Date : Janvier 2013 – décembre 2014

Contexte
Les filières anacarde et sésame sont en pleine croissance depuis 10 ans et concernent presque 300 000 producteurs sur la zone soudano-sahélienne visée. Le manque d’information à tous les maillons des chaînes de valeur et la faible transformation dans les pays sont des contraintes fortes au développement durable des populations rurales.

Présentation
Ce projet permet l’amélioration des conditions de vie des petits producteurs et de leurs familles, l’autonomisation des femmes transformatrices et le développement des TIC valorisant la langue française et l’emploi des jeunes en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Mali, au Sénégal et en Gambie.

Objectifs
Objectif Global : Améliorer durablement le revenu des petites exploitations familiales (+100€/an par famille) par une meilleure information et gestion des risques de commercialisation, dans un contexte international marqué par l’instabilité des prix agricoles et l’augmentation de la demande.
Objectifs spécifiques
Renforcer les capacités et l’accès à l’information de 50 000 petits producteurs, 200 Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) de producteurs et 7 OPA de femmes transformatrices (représentant plus de 1000 femmes en milieu rural),
Renforcer les capacités des femmes transformatrices de produits agro-alimentaires en milieu rural, grâce à un accès facilité à l’information de marché et à la contractualisation avec des opérateurs privés, incluant des relations durables certifiées (promotion du Commerce Equitable et de l’Agriculture Biologique).

Public cible
50 000 petits producteurs (30 000 en Côte d’Ivoire, 10 000 au Burkina Faso, 5 000 au Mali, 5000 au Sénégal et Gambie).
200 OPA de producteurs
7 OPA transformatrices représentant 1 000 femmes transformatrices (500 femmes en Côte d’Ivoire, 500 femmes au Burkina Faso)

Partenaires : Chigata / INADES-FormationBurkina Faso / MOBIOM / VECO

Donateur  : Organisation Internationale de la Francophonie
Coût de l’action : 150 000 EUR

RONGEAD

Page publiée le 11 juillet 2015, mise à jour le 16 mai 2019