Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Caractérisation épidémiologique et moléculaire du virus de la bronchite infectieuse aviaire au Maroc

Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (2015)

Caractérisation épidémiologique et moléculaire du virus de la bronchite infectieuse aviaire au Maroc

FELLAHI Siham

Titre : Caractérisation épidémiologique et moléculaire du virus de la bronchite infectieuse aviaire au Maroc

Auteur : FELLAHI Siham

Université de soutenance : Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Grade : Doctorat 2015

Résumé partiel
La Bronchite infectieuse aviaire est une maladie infectieuse et contagieuse du poulet associée au virus de la bronchite infectieuse aviaire (IBV) qui appartient à la famille des Coronavirus (Coronaviridae), le génome viral est composé d’une molécule d’ARN, simple brin de 27.6 Kb et de polarité positive. Cette pathologie constitue l’un des axes majeur de la recherche en médecine vétérinaire aviaire à cause des pertes économiques considérables qu’elle occasionne. Le but du présent travail était (i) de mettre au point une technique moléculaire Sybr Green pour le diagnostic de l’IBV et la comparer à la RT-PCR conventionnelle , (ii) d’évaluer la prévalence nationale de l’infection à l’IBV au sein des élevages avicoles marocains, (iii) de caractériser de point de vue moléculaire les génotypes de l’IBV en circulation au Maroc et (iv) de réaliser une étude moléculaire rétrospective de l’IBV sur 63 souches isolées entre 1983 et 2014. Pour ce faire, une nouvelle technique moléculaire Sybr Green pour améliorer le diagnostic et le control de l’IBV et le différencier des autres pathologies respiratoires a été mise au point et comparée par rapport à la RT-PCR conventionnelle. Ainsi différentes méthodes épidémiologiques et moléculaires ont été utilisées dans cette étude, allant d’un échantillonnage proportionnelle à la taille à travers tout le Maroc jusqu’à la RT-PCR en temps réel pour un échantillon de 360 élevages de poulets dont 328 de poulets de chair, 21 de poule pondeuse et 11 de poulets reproducteurs. Le virus a été isolé sur œufs embryonnés Exempt d’Organismes Pathogènes Spécifiques (EOPS) puis amplifié par RT-PCR conventionnelle et le séquençage d’une portion du gène SI qui porte l’antigénicité de ce virus. L’analyse phylogénétique de séquences nuc1éotidiques et d’acides aminés codés par la région hypervariable du gène SI (nt 705-1097) de 50 souches isolées au Maroc, a été effectuée. Les résultats du test moléculaire Sybr Green ont montré une forte sensibilité et spécificité par rapport à la RT-PCR conventionnelle pour le diagnostic et la quantification de ce virus à partir des échantillons du terrain. L’enquête épidémiologique a montré une prévalence globale de 51.7% de l’infection à l’IBV. Les élevages ont été classés en quatre groupes selon leur programme de vaccination : le groupe 1 est constitué des élevages non vaccinés contre l’IBV, le groupe 2 contient les élevages qui ont été vaccinés une seule fois, le 3ème et le 4èmegroupe ont reçu respectivement un et deux rappels de vaccination aux 14 et 21 jours. La prévalence relative des élevages IBV positifs est estimée à 66.7% dans le groupe 1 (58 élevages positif sur 87 élevages de poulet testés), suivi par 54% dans le groupe 2 (114/211), 25% dans le groupe 3 (8/32), et 20% dans le groupe 4 (6/30).La prévalence de la répartition géographique de l’IBV a été différemment distribuée entre les différentes régions du Maroc, mais la différence n’était pas statistiquement significative.

Présentation Revue Marocaine des Sciences Agronomiques et Vétérinaires

Page publiée le 6 octobre 2015, mise à jour le 9 janvier 2018