Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Diversité, conservation et valorisation des ressources génétiques marocaines de fève (Vicia faba L.)

Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (2002)

Diversité, conservation et valorisation des ressources génétiques marocaines de fève (Vicia faba L.)

BELQADI Loubna

Titre : Diversité, conservation et valorisation des ressources génétiques marocaines de fève (Vicia faba L.)

Auteur : BELQADI Loubna

Université de soutenance : Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Grade : Doctorat 2003

Résumé
La recherche menée dans la présente thèse cible le développement des bases scientifiques pour optimiser la conservation et l’exploitation ex situ des ressources génétiques marocaines de fève (Vicia faba L.) et formuler des options pour la conservation in situ à la ferme. Une collection de 2088 accessions, composée principalement des populations locales des dix principales zones géographiques, a été constituée. L’analyse de la diversité d’un échantillon de 312 accessions pour 33 caractères phénotypiques a montré que le germplasm local marocain de fève renferme une variabilité appréciable. Les analyses multivariables ont montré que les caractères qui contribuent le plus à la discrimination entre accessions d’origine différentes sont (1) les traits associés à la taille de la graine et aux caractéristiques de la gousse (2) les caractères associés au rendement grain, à la biomasse et à la fertilité de la plante. Le profil de classification phénotypique laisse apparaître neuf groupes distants. Ce groupement reflète une évolution des populations locales sous l’effet des pratiques des agriculteurs et l’influence de l’environnement. L’analyse moléculaire par RAPD de 71 lignées extraites de populations de la collection a révélé 168 marqueurs. L’analyse des données a révélé une tendance de regroupement des lignées étudiées selon leurs origines géographiques mais non selon leurs types variétaux. Les données sur les relations entre les accessions selon les origines géographiques pourraient être utilisées pour échantillonner la collection de base et développer une “core collection”. L’utilisation des techniques de marquage d’ADN est une voie intéressante permettant d’accélérer et de faciliter l’exploitation de la collection. Dans ce but, la recherche d’un marqueur génétique lié à la résistance à l’anthracnose chez la descendance d’un croisement (A8817X14-12) vis-à-vis de la souche AF4-3 a été analysée dans le chapitre IV. Les résultats du test pathologique ont montré que la lignée A8817 possède un gène dominant majeur au niveau des feuilles et des tiges. Néanmoins, l’analyse moléculaire n’a révélé aucun marqueur spécifique à la résistance. L’analyse in situ de la diversité phénotypique a permis une bonne compréhension de la perception des agriculteurs pour la distinction des types de variétés locales dans les régions de Taza-Taounate. La constance du système de dénomination des variétés locales par les agriculteurs a été évaluée et validée selon une approche participative. Les résultats ont montré que les variétés nommées par les agriculteurs sont génétiquement différentes et que les variétés locales de la fève sont liées aux concepts et aux pratiques de gestion de la diversité par les agriculteurs. La sélection directe de la fève par les agriculteurs privilégie les caractéristiques des gousses et des graines et la morphologie de la plante. Les voies potentielles de conservation de la diversité de la fève au Maroc sont discutées et décrites dans la dernière partie

Présentation : Revue Marocaine des Sciences Agronomiques et Vétérinaires

Page publiée le 4 octobre 2015, mise à jour le 4 janvier 2018