Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2015 → Protection du foncier agricole périurbain en Méditerranée : enjeux de justice et innovations foncières – JASMINN

UMR (Innovation) 2015

Protection du foncier agricole périurbain en Méditerranée : enjeux de justice et innovations foncières – JASMINN

Foncier agricole périurbain

Projet de recherche pour le Développement

Titre : Protection du foncier agricole périurbain en Méditerranée : enjeux de justice et innovations foncières – JASMINN

Pays : Algérie ; France ; Italie

Organismes de mise en œuvre  : Le projet JASMINN est porté par une équipe de chercheurs INRA-SAD de l’UMR Innovation et de l’UMR SADAPT

Durée : Date de début de projet 01/01/2015 ; Date de fin du projet 30/09/2018

Présentation
Le projet JASMINN s’intéresse à la préservation du foncier agricole périurbain en analysant les enjeux de justice que les politiques foncières soulèvent et en identifiant l’émergence d’innovations foncières, sur trois terrains méditerranéens.

Objectifs
Le projet JASMINN est porté par une équipe de quatre jeunes chercheurs ayant des compétences en géographie, sociologie et droit, épaulés par un comité de suivi interdisciplinaire et international.
Le but de JASMINN est de contribuer à mieux comprendre les conditions de préservation du foncier agricole périurbain dans l’objectif du développement durable.
L’hypothèse centrale est que l’inefficacité constatée de la protection du foncier agricole périurbain vient en partie d’un manque de prise en compte des conséquences sociales des politiques foncières. Pour tester cette hypothèse, le projet se propose de construire une grille de lecture des dispositifs fonciers fondée sur le concept de justice sociale et spatiale, et de la tester dans trois terrains méditerranéens (France, Algérie, Italie). La protection du foncier agricole périurbain y sera étudiée à partir de quatre champs d’action complémentaires : les interventions publiques sur le foncier agricole non bâti, la gestion du bâti agricole, les initiatives privées autour du foncier agricole et les instances collectives de suivi, de régulation et de concertation. Le but de la comparaison est de repérer des facteurs de blocages et des leviers d’innovations favorisant une gestion durable du foncier agricole périurbain.

Partenaires  : •CRA de Rome (Consiglio per la Ricerca e la sperimentazione in Agricoltura) •Institut Polytechnique de Milan •ENSA d’Alger (Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie)

Financement : Agence Nationale de la Recherche, Programme Jeunes Chercheurs

Présentation : UMR Innovation

Page publiée le 7 septembre 2015, mise à jour le 13 octobre 2017