Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2014 → Application de l’optimum écotouristique au Sahara algérien : projet-pilote de mise en valeur écotouristique à Charouine (Wilaya d’Adrar)

Université Paris 3 (2014)

Application de l’optimum écotouristique au Sahara algérien : projet-pilote de mise en valeur écotouristique à Charouine (Wilaya d’Adrar)

Bensadek Cherifa

Titre : Application de l’optimum écotouristique au Sahara algérien : projet-pilote de mise en valeur écotouristique à Charouine (Wilaya d’Adrar)

Application of optimum ecotourism in the Algerian Sahara : Pilot project ecotourism development in Charouine (Adrar)

Auteur : Bensadek Cherifa

Université de soutenance : Université Paris 3

Grade : Doctorat 2014

Résumé
S’engager dans le processus de mise en place de l’écotourisme dans les pays en voie de développement nécessite aujourd’hui, une réelle stratégie afin d’aider les décideurs à s’assurer de la durabilité des aménagements touristiques de leur territoire. Plus encore, s’agissant des espaces désertiques, il y a urgence à construire un modèle de mise en œuvre des projets écotouristiques applicables dans ces milieux vulnérables et basé sur le concept d’optimum écotouristique développé par Jean-Pierre LOZATO-GIOTART (2003, p.306) qui prône une synergie entre leurs différents composantes : intervenants, ressources (naturelles et culturelles), communautés locales et visiteurs… c’est-à-dire un "équilibre entre pratiques de loisirs et préservation des territoires d’accueil". La création d’une grille d’indicateurs d’écotourisme spécifique aux espaces désertiques est une approche qui pourrait aider à construire des programmes de développement selon les principes de l’optimum écotouristique. Aussi, l’application du concept de l’optimum écotouristique dans le sud-ouest du Sahara algérien, grâce au projet-pilote écotouristique à la Daïra de Charouine, située dans la wilaya d’Adrar, répond de façon appropriée aux stratégies de développement local des régions du Sud de l’Algérie, dont la grande majorité est cataloguée comme pauvres, bien que leurs richesses en biodiversité et culture aient déjà été recensées.Cette étude de cas ouvre une nouvelle vision sur la réflexion à mener à propos des indicateurs de durabilité en écotourisme en vue de leur application effective dans le contexte de planification et de gestion des projets dans les milieux désertiques

Mots Clés : Optimum écotouristique Indicateurs Développement local Agrotourisme Sahara Ksour Architecture de terre Oasis Foggara Charouine (Adrar) Gourara Algérie

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 13 octobre 2015, mise à jour le 10 mars 2017