Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2008 → Les appropriations de l’instrumentation de l’action publique par les acteurs : leurs influences sur les liens sociaux : cas d’étude : le système Fogareiro dans la région semi-aride du Cearà - Nodeste - Brésil

AgroParisTech (2008)

Les appropriations de l’instrumentation de l’action publique par les acteurs : leurs influences sur les liens sociaux : cas d’étude : le système Fogareiro dans la région semi-aride du Cearà - Nodeste - Brésil

Collard Anne-Laure

Titre : Les appropriations de l’instrumentation de l’action publique par les acteurs : leurs influences sur les liens sociaux : cas d’étude : le système Fogareiro dans la région semi-aride du Cearà - Nodeste - Brésil

Auteur : Collard Anne-Laure

Etablissement de soutenance : AgroParisTech

Grade : Master : Environnement. Milieux, techniques, sociétés 2008

Résumé
Ce travail vise à analyser les interdépendances sociales autour de l’eau entre monde rural et monde urbain dans un pays qui connaît un fort dynamisme institutionnel et économique : le Brésil. L’objectif spécifique de l’analyse est de caractériser ces interactions à travers l’appropriation des instrumentations de l’action publique (barrages et règles institutionnelles de gestion) par les acteurs. L’étude porte sur le système Fogareiro situé dans une zone semi-aride, le Sertão, dans l’Etat du Ceará. La gestion de l’eau dans cette zone s’est vue modifiée à la suite de la construction d’infrastructures hydrauliques et de la mise en oeuvre d’une nouvelle méthodologie de gestion intégrée et participative par les institutions étatiques concernées par l’eau. Cette approche est appréhendée selon le courant interactionniste et la sociologie des innovations (B. Latour). Nous considérons ainsi la construction sociale des interactions entre les acteurs mais aussi entre acteurs et instruments. Cette étude démontre que les nouveaux outils de gestion participative sont peu satisfaisants mais laissent percevoir une évolution dans le dialogue entre les gestionnaires et les acteurs. L’observation de la gestion de l’eau en-dehors de ces outils étatiques permet de rendre compte de liens familiaux et traditionnels forts mais aussi d’un processus de légitimation des rapports paternalistes par les leaders. Cette étude illustre le rôle ambigu de l’intervention de l’Etat dans le monde rural, notamment à travers la création de nouvelles dépendances dans les interactions entre monde rural et monde urbain. A ce stade de la réflexion, ce travail s’inscrit avant tout dans un effort de construction de l’interdisciplinarité mais il donne également de la matière pour aborder les interactions urbain/rural en termes de solidarité.

Mots Clés : Ressources en eau et leur gestion ; Economie et politique agricoles

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Version intégrale (0,66 Mb)

Page publiée le 15 novembre 2015, mise à jour le 25 décembre 2017