Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Mali → Etude de la productivité et de la stabilité du sorgho et du maïs en champs paysans. Cas de Siramana (Sikasso)

Institut polytechnique rural de formation et de recherche appliquée (Mali) 2004

Etude de la productivité et de la stabilité du sorgho et du maïs en champs paysans. Cas de Siramana (Sikasso)

Sanogo Abdramane

Titre : Etude de la productivité et de la stabilité du sorgho et du maïs en champs paysans. Cas de Siramana (Sikasso)

Auteur : Sanogo Abdramane

Etablissement de soutenance : Institut polytechnique rural de formation et de recherche appliquée (Mali)

Grade : Ingénieur Agronome 2004

Résumé partiel
Sanogo Abdramane : Etude de la productivité et de la stabilité et du sorgho et du maïs en champs paysans. Cas de Siramana (Sikasso). Le sorgho est une céréale qui possède de nombreux atouts en particulier la souplesse et la rusticité dans l’agriculture paysanne et des usages multiples dans l’alimentation des populations. Les variétés locales cultivées sont adaptées aux nombreuses conditions écologiques rencontrées. Malgré cette adaptation des variétés locales, les rendements plafonnent et l’augmentation de la production de cette céréale reste liée à l’augmentation des superficies cultivées. En zone sud du Mali, l’augmentation de la fertilité des sols, entraîne une demande importante pour l’intensification des cultures céréalières. Comme les variétés locales de sorgho possèdent des performances faibles et valorisent moins les intrants, elles se trouvent marginalisées au profit du maïs. Ce phénomène de substitution de la céréale traditionnelle par le maïs à se traduit par une érosion variétale du sorgho. C’est dans ce contexte d’intensification des cultures céréalières que le CIRAD, l’IER, l’ICRISAT et l’IPR/IFRA de Katibougou ont initié le projet « agrobiodiversité du Sorgho ». La présente étude a été réalisée sur la base d’essais multi locaux implantés dans le terroir de Siramana avec 2 grands objectifs : - comparer la productivité du sorgho et du maïs dans les mêmes conditions de culture ; - comparer entre elles et vis à vis d’un témoin (maïs et sorgho) les différentes variétés de sorgho améliorées : adaptabilité, stabilité, potentiel de rendement et qualités organoleptiques. Le protocole expérimental de cet essai est réalisé à partir d’un bloc de Fisher (blocs dispersés) chez 10 paysans où chaque paysan constitue un bloc. L’essai comprend 4 variétés améliorées de sorgho, une variété locale issue du village de Siramana et une variété de maïs (variété la plus cultivée de la zone). Les facteurs étudiés sont les variétés et la fertilisation. L’analyse de la phénologie montre qu’à l’exception d’une variété trop précoce (V4), toutes les variétés de sorgho étudiées sont photopériodiques et bien adaptées à la région de Sikasso.

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Version intégrale (0,32 Mb)

Page publiée le 8 février 2016, mise à jour le 18 février 2020