Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2006 → Les effets de la réappropriation de la culture du « Violet de Galmi » par les producteurs d’oignon de la région de Tahoua, sur la dynamique du territoire local, l’organisation sociale et économique

Université Toulouse Jean-Jaurès (2006)

Les effets de la réappropriation de la culture du « Violet de Galmi » par les producteurs d’oignon de la région de Tahoua, sur la dynamique du territoire local, l’organisation sociale et économique

Assane Dagna, Moumouni

Titre : Les effets de la réappropriation de la culture du « Violet de Galmi » par les producteurs d’oignon de la région de Tahoua, sur la dynamique du territoire local, l’organisation sociale et économique

Effects of the reappropriation of the culture of “Violet de Galmi” by the onion producers of the area of Tahoua, on the local territory dynamic, the social and economic organization

Auteur : Assane Dagna, Moumouni

Université de soutenance : Université Toulouse Jean-Jaurès.

Grade : Doctorat : Etudes rurales. Développement rural : Toulouse 2 : 2006

Résumé
Cette thèse étudie la relation de cause à effet qui existe entre la valorisation d’une ressource locale par l’introduction d’une innovation technique et le développement local. Cette étude, basée sur le cas du Violet de Galmi, ressource locale de la région de Tahoua et issue d’une innovation technique, nous a permis de démontrer que l’amélioration du pouvoir d’achat des producteurs d’oignon, qui découle de la valorisation de leur ressource locale, a engendré des changements qui sont de deux ordres : d’une part des changements entrant dans le cadre des valeurs caractéristiques du développement, tels que l’évolution des habitudes alimentaires, l’accès aux soins de santé, à l’éducation des enfants, l’amélioration globale du cadre de vie, la participation à la gouvernance locale etc. D’autre part des changements de comportements économico religieux liés aux représentations socioculturelles endogènes et entrant dans le cadre des investissements symboliques, telles que l’aspiration au statut de commerçant, la répétition du pèlerinage à la Mecque et la propension à multiplier le nombre d’épouses. Les enseignements que nous en avons tirés, nous ont permis de proposer un cadre d’analyse ou démarche opératoire de la théorie du développement local.

Mots clés : Oignons — Industrie et commerce — Niger — Développement rural — Niger — Conditions économiques

Présentation : SUDOC

Page publiée le 20 septembre 2015, mise à jour le 16 février 2017