Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2012 → L’élevage dans un contexte de communalisation au Niger : entre enjeux économiques et enjeux politiques : cas du département de Gouré et des éleveurs peuls

École des hautes études en sciences sociales (Paris) 2012

L’élevage dans un contexte de communalisation au Niger : entre enjeux économiques et enjeux politiques : cas du département de Gouré et des éleveurs peuls

Issaley, Nana Aïchatou

Titre : L’élevage dans un contexte de communalisation au Niger : entre enjeux économiques et enjeux politiques : cas du département de Gouré et des éleveurs peuls

Livestock in a communalization context in Niger : between economic and political stakes cases of Gouré department and peul livestock

Auteur : Issaley, Nana Aïchatou

Etablissement de soutenance : École des hautes études en sciences sociales (Paris)

Grade : Doctorat : Anthropologie sociale : Marseille, EHESS : 2012

Résumé
Ce travail se propose de décrire et d’analyser les relations entre les communes et les éleveurs peuls dans le nouveau contexte de décentralisation au Niger. Il s’intéresse au secteur de l’élevage qui constitue un gisement fiscal important (et même le premier) pour les finances locales. La problématique centrale est que l’élevage et les éleveurs peuls sont confrontés à des enjeux économiques, institutionnels et politiques auxquels ils essaient de s’adapter et de s’imposer. Les communes font face à un manque patent de moyens et les fonds prévus par l’Etat ne sont pas toujours versés. Les défis sont nombreux tant sur le plan de l’accès aux services publics que sur celui de la mobilisation des moyens. L’élevage devient ainsi la ressource fiscale "sûre", bien que la contrepartie délivrée reste faible, voire inexistante. Les éleveurs peuls, considérés auparavant comme des "laissés-pour-compte", en dépit de l’importance de l’élevage, tentent de plus en plus à se positionner pour accéder aux biens et services publics ainsi qu’aux hautes sphères locales des responsabilités politiques. Ce qu’ils réussissent de fait de leur poids économique, politique et de l’influence de leurs réseaux sociaux. Par ailleurs ils arrivent aussi à faire fléchir les communes en leur imposant un boycott des marchés dénommé dangol pulaaku.

Mots clés : Anthropologie — Élevage – Niger — Peuls (peuple d’Afrique) — Moeurs et coutumes — Conditions économiques

Présentation : SUDOC

Page publiée le 25 septembre 2015, mise à jour le 3 février 2017