Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2009 → Projet BLAMM. Associations de migrants, biens publics et développement local au Mali

Fonds de Solidarité Prioritaires (FSP) France (2009)

Projet BLAMM. Associations de migrants, biens publics et développement local au Mali

Migrants Développement Mali

Soutien aux recherches en sciences sociales et humaines sur le Mali contemporain

Titre : Projet BLAMM. Associations de migrants, biens publics et développement local au Mali

Un des 7 projets retenu par le Fonds de Solidarité Prioritaires (FSP) pour le programme : Soutien aux recherches en sciences sociales et humaines sur le Mali contemporain

Pays : Mali

Date : 2009 – 2012

Descriptif
La littérature économique consacrée à l’impact de la migration sur le développement des pays d’origine se compose soit de travaux menés à partir de données collectées auprès des familles d’origine, soit de travaux à l’échelle des pays à partir de données agrégées nationales. Dans le cas de certaines migrations, une troisième échelle d’analyse dite « méso-économique » paraît également pertinente. En dehors des transferts à la famille, il est en effet fréquent que les migrants regroupés en associations participent au développement de leur village ou communauté d’origine à travers le financement de biens publics locaux (écoles, dispensaires, magasins coopératifs, puits, etc.).
Au Mali, ce mouvement associatif est particulièrement ample et a donné lieu à de nombreuses études, prioritairement de la part d’anthropologues, sociologues et historiens. Les travaux cherchent à décrire le type d’actions menées, les modes d’intervention des associations de migrants et leurs implications sur la gouvernance locale au sein des villages de migrants. Le phénomène n’est en revanche pas encore investi par les économistes.
Par ailleurs, rares sont les travaux qui tentent de comparer la situation des villages bénéficiant des actions collectives des migrants de celles des autres villages maliens. Fort de ce double constat, le projet BLAMM vise à évaluer l’impact des actions menées par associations de migrants maliennes sur le développement des régions d’origine des migrants en termes de disponibilité d’infrastructures locales, de gouvernance locale et de pratiques sanitaires.
Le projet est composé de deux axes de recherche : * Analyser l’impact de l’action des associations de migrants sur la disponibilité en biens publics locaux dans leurs communautés d’origine ainsi que sur le mode de gestion des communes maliennes. * Examiner les implications de la migration sur les caractéristiques des centres de santé au Mali ainsi que sur les pratiques sanitaires des résidents de localités de tradition migratoire.

Mise en œuvre
Porteur du projet : Institut Recherche pour le Développement (IRD)
Partenaire : Institut National de la Statistique (INSTAT) Mali

Financement : Le programme « Soutien aux recherches en sciences sociales et humaines sur le Mali contemporain » est doté par le Ministère français des Affaires étrangères et européennes d’un financement de 600 000 € sur trois ans (près de 394 millions de francs CFA) sur le Fonds de solidarité prioritaire.
Ce programme est mis en œuvre par l’Ambassade de France au Mali et l’Agence inter-établissements de recherche pour le développement (AIRD).

Présentation (IRD)

Page publiée le 4 octobre 2015, mise à jour le 8 novembre 2017