Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2010 → Ressources génétiques et détermination du sexe du palmier dattier

IRD - Institut de Recherche pour le Développement 2010

Ressources génétiques et détermination du sexe du palmier dattier

Génétique Palmier Dattier

IRD - Institut de Recherche pour le Développement, France

Titre : Ressources génétiques et détermination du sexe du palmier dattier

Pays : Tunisie

Durée : janvier 2010 - décembre 2012

Contexte
Le palmier dattier est une espèce emblématique des pays méditerranéens. En Tunisie, le palmier dattier occupe une place stratégique dans la stabilité socioéconomique de l’agrosystème oasien. En effet, il constitue l’axe principal de l’agriculture dans les régions désertiques et assure la principale ressource vivrière et financière des oasiens. Cependant, avec l’évolution économique et sociale du pays, les palmeraies de Jérid et de Nefzaoua se sont réorganisées pour satisfaire une demande croissante en dattes de qualité supérieure à l’instar du cultivar Deglet Nour. De plus, les palmeraies sont soumises à des contraintes biotiques et abiotiques (sécheresse et salinisation des sols). Ces évolutions ont entraîné une érosion génétique sévère qui se manifeste par la disparition de cultivars et l’appauvrissement général de l’agrobiodiversité du palmier dattier.

Présentation
Pour limiter cette érosion génétique, il est urgent de recenser et de conserver la diversité phoenicicole. De nombreux travaux visant à caractériser la diversité des palmeraies ont été réalisés à l’aide de marqueurs morphologiques, phénotypiques, biochimiques ou moléculaires. Aujourd’hui, il est primordial de standardiser les procédures d’identification des génotypes au niveau international. Ces outils permettront de caractériser l’agrobiodiversité et de mettre en place des stratégies de conservation.
Le maintien et le développement des palmeraies sont assurés depuis des siècles par multiplication végétative de cultivars élites. Aujourd’hui, il est impératif d’établir des programmes de recherche visant l’amélioration génétique de l’espèce. En effet, la sélection de nouvelles variétés issues de graines contribue à l’enrichissement du germplasme phoenicicole. Cependant le mode de multiplication sexué présente un inconvénient majeur. En effet, le sex-ratio est de 50% et le sexe n’est connu qu’après 6 à 7 ans, période nécessaire pour obtenir les premières floraisons. En permettant de sélectionner dès le jeune âge les pieds femelles dans les parcelles issues de semences, l’identification précoce du sexe des plants de palmier dattier constitue un enjeu considérable afin de limiter les coûts en plantation liés à la culture des pieds mâles improductifs. La compréhension de la détermination précoce du sexe du palmier dattier ouvrira donc de nouvelles perspectives pour la mise en place de programmes d’amélioration génétique chez cette espèce.

Objectifs
* Le premier objectif de ce projet est de mettre au point une clé d’identification des cultivars de palmier dattier en utilisant des marqueurs microsatellites. Une base de données de génotypage de référence permettant l’identification des cultivars sera établie. Les données générées seront utilisées pour l’analyse génétique du patrimoine phoenicicole tunisien.
* Le second objectif est de mieux comprendre les processus de la détermination du sexe du palmier dattier. Une étude de l’expression globale du génome sera réalisée en relation avec la différenciation et la détermination du sexe. Des marqueurs moléculaires du sexe seront recherchés afin de disposer d’un kit de détermination précoce

Partenaires
Equipe Palmiers, UMR DIAPC, IRD, Montpellier, France
Equipe Dynadiv, UMR DIAPC, IRD, Montpellier, France
Equipe Gecofa, UMR DIAPC, IRD, Montpellier, France
Faculté des Sciences de Tunis
Faculté des Sciences de Sfax
Centre de Recherche en Agriculture Oasienne Degache, Tunisie
Réseau “Biotechnologies du palmier dattier”

Présentation : IRD

Page publiée le 6 octobre 2015, mise à jour le 10 novembre 2017